Venez participer à la mini-intrigue dans le manoir du Seigneur des Balverines. Moins de 150 mots par post pour des rps ultra-rapides !
 

AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 

 Les combats de bêtes

Alice Oniri
Mercenaire

avatar
Féminin Race : Demi (banshee/sylphe)
Pouvoir : Illusion onirique
Métier/Activité : Mercenaire
Date de naissance : 06/06/1986
Age : 31
Pays d'origine : Siraën
Arme(s) : Couteau / Rapière

MessageSujet: Les combats de bêtes   06.06.16 23:28

Les combats de bêtes : Un divertissement populaire



Katarina a doté Nitzihell d'une faune particulièrement féroce à plusieurs endroits du monde. Ses habitants ont assez vite compris comment ils pourraient s'amuser avec ça. Les combats de bêtes sont devenus particulièrement populaires dans certains pays au fil des années. Plus qu'une simple attraction, c'est souvent un divertissement familial et un sujet de conversation entre parieurs. Cependant, cette pratique n'est pas officialisée dans tous les pays. En effet, certains possèdent de grandes arènes qui y sont dédiées, tandis que pour d'autres, cela relève plus du spectacle de rue.

On peut établir une première dichotomie entre deux styles de batailles : Les combats à mort d'animaux féroces, sur lesquels s'engagent des paris, et "les combats de foire", bien plus absurdes, qui servent surtout à susciter le rire. Il s'agit peut s'agir de combats déséquilibrés, où un prédateur affronte un groupe de petits herbivores, ou encore de combats ridicules, comme entre deux bêtes handicapées ou d'un naturel inoffensif, ou simplement une bataille étonnante. Cette seconde catégorie sert souvent d'entracte entre deux matchs importants, ou d'introduction pour chauffer le public avant que le véritable spectacle commence.

Les arènes officielles organisent également des concours, avec des combats entre particuliers. On peut inscrire ses propres animaux contre une certaine somme, avec une belle récompense pour le vainqueur. Chaque concours a ses propres règles, que cela soit au niveau de la mise à mort ou non, des races autorisées, du nombre de combattants, etc. Il existe également des concours spécifiques aux familiers, avec mise à mort ou non, avec leurs maîtres ou non. Cependant, du côté des arènes officielles, on vérifie scrupuleusement chaque détail et on reste attentif aux change-formes qui se seraient glissés parmi les combattants.

De manière générale, les hynas, les change-formes et les elfes voient d'un mauvais oeil ces pratiques "barbares". Les salamandars, les draconiens et les daemon ont souvent un petit faible pour "cet art populaire". Elle réellement à la mode auprès des siraniens et les zalefans, qui disposent d'arènes officielles


Les différentes pratiques par pays



Les arènes officielles



Val'Hulm



C'est à Val'Hulm que s'est créée la première arène spécialement dédié à cela, au cœur de Timrao. D'une taille modeste, elle n'en reste pas moins célèbre. Avec sa faune particulièrement dangereuse, cela est vite devenu une pratique amusante pour la population. Le plus à la mode est les combats d'hippogriffes, sorte de mélange entre le combat de coq et de chiens. Les bêtes sont souvent affamées pendant des jours avant de se battre l'une face à l'autre. Il s'agit toujours de combats à mort. Les coureurs de Val'Hulm, carnivores et d'une taille impressionnante, s'affrontent aussi régulièrement dans cette arène. Jusque là, personne n'a osé mettre dans l'arène un Nundu. Un journal local tire à chaque session les prognostiques des matchs.


Siraën



Une grande arène a pris place dans la capitale. D'autres ont été construites dans les grandes villes et même dans certaines oasis du désert de Varghest. C'est là que les types de combats sont les plus diversifiés, tant au niveau des animaux qui s'affrontent (des clochards aux chatrix) que du style de combat, où il y a parfois des affrontements par équipes, ou encore des groupes d'animaux divers d'où il ne sortira qu'un seul vainqueur. Du côté des duels, le perdant n'est pas toujours mis à mort ou dévoré, surtout lorsqu'il s'agit d'espèces rares ou mignonnes. Les combats de foire se passent toujours sans exécution et sont également moins cruels que dans les autres pays. De plus, c'est le seul pays où l'on prend aussi des paris sur ces combats de foire. La grande arène de la capitale accueille souvent des combats de dragons qui attirent des touristes de tous les horizons.


Zalefan



Les arènes de Zalefan ont la délicieuse particularité d'accueillir également les esclaves. Le plus souvent, celles-ci ont été fabriquées dans le but de montrer des combats entre ces derniers. Certaines d'entre elles accueillent également les combats de bêtes. Ainsi, c'est le pas qui possède le plus d'arènes. Il n'est pas rare d'ailleurs qu'un esclave soit introduit du côté de ces combats et lorsque c'est le cas, il s'agit souvent d'hynas ou de changes-forme. D'ailleurs, les change-formes/doppelgangers sont très recherchés pour ce "travail". Un des combats de foire des plus délicieux, pratiqué uniquement dans ce pays, est de mêler des enfants avec un erkling. Cependant, depuis quelques années il y a une nouvelle mode : les hynas les plus sexys, souvent issues de races félines, se battant avec l'animal d'où elles proviennent. Un autre avantage majeur est qu'il s'agit du seul pays à pouvoir accueillir des combats entre animaux marins.


Les combats sans arènes officielles



A Thanaliel et à Vastaroth, il ne s'agit pas de pratiques officielles. Des organisateurs de combats itinérants installent leurs arènes comme on installeraient un cirque et s'occupent de prendre les paris. Généralement, les animaux qui s'y affrontent sont de moins grandes envergures, puisqu'ils doivent transporter les bêtes d'une ville à l'autre. En revanche, des esclaves change-forme sont extrêmement souvent mêlées à ces pratiques. En effet, ces derniers peuvent offrir un beau spectacle et sont plus intelligents que des simples animaux. Si la supercherie n'est pas toujours dévoilée, on la remarque en général parce qu'il n'y a pas de mise à mort – ça reviendrait vite cher sinon.

On peut également trouver ce genre de combats dans les autres pays, c'est cependant plus rare. De plus, c'est souvent un prétexte pour passer dans l'illégalité, notamment en mettant en scène des esclaves à siraëns, ou encore en agrémentant le spectacle de torture animale. Ces combats itinérants n'ont pas vraiment de bêtes de prédilection, cela dépend de l'organisateur. De la même manière, les combats de foire ne sont pas toujours pratiqués dans ces cas là. En revanche, il n'est pas rare que des particuliers viennent avec leurs propres animaux et demandent à les faire participer aux combats en cours, sans plus de formalisme que cela. Plus rarement, des particuliers organisent entre eux des combats, sans passer par un intermédiaire. Cela se traduit généralement par une mise au défi et des combats sous forme de duel.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
 
Voir le profil de l'utilisateur http://cigalechantelivre.over-blog.com/
;
Les combats de bêtes
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Fin des combats
» Que pensez-vous des compagnies de combats?
» Combats clandestins, alcool, drogue et paris [Topic Collectif]
» [Conseils] Pour accélérer les Combats
» Les combats épiques, décevants, ridicules, à vos claviers !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nitzihell :: Hellcome { Bien comprendre pour bien s'intégrer :: Immersion :: Recettes et traditions-