Venez participer à la mini-intrigue dans le manoir du Seigneur des Balverines. Moins de 150 mots par post pour des rps ultra-rapides !
 

AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 

 Le Cogne-Ballon

Zenmarran Hestébes
Marchand itinérant

avatar
Masculin Race : Humain
Pouvoir : Taromancie
Métier/Activité : Marchand itinérant / Tarologue
Date de naissance : 12/06/1984
Age : 33
Pays d'origine : Ile de Val'hum
Arme(s) : Jeu de Tarot de Nivien

MessageSujet: Le Cogne-Ballon   12.06.16 0:22

Note : le Cogne-Ballon est une transposition du Blood Bowl (sorte de football américain se déroulant dans l'univers de Warhammer) dans le monde de Nitzihell. La plupart des règles du jeu d'origine demeurent inchangées.

Origines : D'après la légende, le Cogne-Ballon a été inventé par la Déesse et Impératrice Katarina un jour où elle s'ennuyait. Elle avait alors décidé d'invoquer les 11 créatures les plus féroces de Nitzihell dans une salle spéciale sous le palais, et les fit s'entre-tuer juste par amusement. Mais très vite, l'ennui repris le dessus. Alors elle décida de complexifier les règles du combat, de telles sortes que la force brute seule ne pouvait pas faire gagner. De fil en aiguille, elle créa les règles de la première version du Cogne-Ballon, version qui fut rectifiée par la suite avec de nouvelles règles pour rendre ce sport moins élitiste. Certaines rumeurs prétendraient que la Déesse aurait juste repris le sport d'un autre dieu, pratiqué sur un autre monde, mais il ne faut pas croire toutes les bêtises qu'on vous raconte non plus.

Introduction au Cogne-Ballon : Il s'agit d'un sport se déroulant entre deux équipes sur un terrain rectangulaire d'environ 110 mètres de longueur pour 48,8 mètres de largeur. Le but étant d'attraper un ballon de forme ovale et d'atteindre la zone d'en-but adverse, de l'autre côté du terrain, en possession de la balle pour marquer un Touchdown, ce qui rapporte un point. Chaque match dure 1 heure de temps effectif, reparti en deux mi-temps de 30 minutes. Pour gagner un match, il suffit soit de marquer plus de points que l'adversaire, soit d'envoyer tous les membres de l'équipe d'en face sans exception faire un somme à la seule force de vos poings. Quoi ? Vous ne pensiez tout de même pas qu'avec un nom pareil, c'était un truc paisible pour mémé Sylphide, si ?

Règles générales : Contrairement à la guerre où tous les coups sont permis, le Cogne-Ballon possède quelques règles. Premièrement, le règlement stipule qu'il ne peut pas y avoir plus de 11 représentants de chaque équipe à la fois sur le terrain une fois le match lancé (cette règle fait probablement écho aux 11 monstres de la légende sur les origines du sport). Deuxièmement, afin de bien reconnaitre ses partenaires de ses adversaires, les membres d’une même équipe porteront des uniformes de même couleur. Ensuite, l'usage d'arme, de magie, ou de pouvoir de n'importe quelle nature est strictement interdit, les armures étant autorisées tant qu'elles sont là uniquement pour la protection. Pour respecter ces interdictions, des cages sont disposées tout autour du terrain, et remplies de Gommeurs durant les matchs. De plus, un joueur ne pourra attaquer seulement les personnes debout sur le terrain ne portant pas de brancard (donc si un supporter est assez idiot pour essayer de se joindre à la partie, les joueurs peuvent lui refaire la tronche sans être sanctionnés). Seule exception à la règle : un joueur à terre qui possède encore le ballon pourra quand même se faire piétiner sans ménagement ni sanction pour l'autre équipe. Si un joueur est à terre plus de dix secondes, il sera alors considéré comme KO, et sera évacué hors du terrain pendant l'action (encore une fois, pas touche aux brancardiers), même s'il est encore conscient. Cependant, les remplacements ne peuvent avoir lieu qu'aux engagements, donc si une équipe se retrouve en infériorité numérique le temps d'une action, elle devra faire avec. Un joueur qui ne respect pas ces règles sera alors expulsé du terrain sans ménagement pour le reste du match. Si le joueur décide néanmoins de rester sur le terrain, son équipe sera alors déclarée perdante par forfait.

Composition des équipes : Généralement, au Cogne-Ballon, on retrouve 7 types de postes différents. Une équipe doit en remplir au moins 4 d'entre eux pour s'assurer un minimum de chances de victoires, et tous les remplir permet une bonne faculté d’adaptation sur le terrain.

1) Les Polyvalents (aussi appelés Polys) : Ils n'ont pas de spécialité particulière sur le terrain, et peuvent donc facilement varier de poste au sein d'une même action. Un Bloqueur est à terre, un Receveur s’est fait taclé ? Le Poly adaptera son jeu en fonction de la situation. Cependant, contrairement aux autres joueurs, ils n'excelleront jamais vraiment dans un poste particulier. Une personne qui souhaite débuter dans le Cogne-Ballon se verra attribuer ce poste par défaut.

2) Les Bloqueurs : Leur rôle ? Ne laisser passer personne. Ils sont généralement plutôt forts mais peu mobiles ou habiles. Très utiles pour renverser la défense adverse, ils sont également très endurants et plus protégés que les autres joueurs, rendant les attaques contre eux plus difficiles. Cependant, de par leur manque de vitesse et d'agilité, on ne leur donnera jamais le ballon.

3) Les Massacreurs : Souvent assimilés aux Bloqueurs en raison de leur rôle sur le terrain, ils sont généralement plus techniques et plus rapides que les joueurs sus-nommés. Leur but à eux sera tantôt de faire du dégât en profondeur dans la défense adverse (les Bloqueurs ennemis étant occupés par ceux de leur équipe) pour permettre un meilleur déplacement des Receveurs, tantôt d'apporter une protection rapprochée pour le porteur du ballon. Si le porteur se fait plaquer et qu'aucun joueur plus propice au rôle ne se trouve à proximité, ce sera à eux de récupérer le ballon pour l'emmener dans l'en-but. En défense, ils auront pour rôle de coller des mandales aux Receveurs adverses qui s'approchent un peu trop près de leur en-but.

4) Les Sprinteurs : Très rapides, mais peu protégés pour permettre une meilleure vitesse de course, les Coureurs sont souvent les joueurs les plus prisés pour le port de balle. Ce poste est néanmoins le plus risqué du jeu avec celui des Receveurs, car quiconque tiendra la balle sera la cible de toute l'équipe d'en face, ainsi que de leurs plaquages. Complètement inutiles en défense, même si certaines équipes en garde toujours un en cas de contre-attaque.

5) Les Receveurs : Pas aussi rapides que les Sprinteurs, mais beaucoup plus agiles, souvent capables de se faufiler entre deux Bloqueurs là où un Sprinteur aurait fini écrabouillé. Leur rôle à eux consiste à passer derrière les défenses adverses sans le ballon, pour au final la recevoir d'une passe de la part d'un Lanceur, afin d'avoir le minimum de distance à parcourir jusqu'à l'en-but ballon en main. Utilisés en défense, ils servent surtout à intercepter les passes ennemies.

6) Les Lanceurs : Joueurs les plus habiles de leurs mains et de leurs poignets, les Lanceurs sont censés être ceux qui récupèrent la balle lors d'un engagement. Une fois le ballon récupéré, ils devront alors le donner à un Sprinteur ou faire la passe à un Receveur en fonction de la stratégie choisie par le coach et de la situation sur le terrain. Ils ne sont pas mauvais non plus pour les interceptions de balle. Ils sont souvent choisis pour les tirs d’engagement.

7) Le Gros Balèze : Toute recrue de taille supérieure à 2m10 et de poids supérieur à 160 kilos sera considérée comme un Gros Balèze. Sorte de Massacreur parmi les Bloqueurs (ou l'inverse?), le Gros Balèze est, comme son nom l'indique, un joueur beaucoup plus grand et plus fort que les autres, mais souvent moins réactif et moins agile, parfois même un peu bête, suivant les équipes. Ce poste est néamoins soumis à deux restrictions : primo, le Gros Balèze n'a pas le droit de récupérer le ballon durant un match, et secundo, chaque équipe n'a le droit qu'à un seul Gros Balèze, sans remplaçant. Cependant, comme aucune règle particulière ne restreint le recrutement, on utilise surtout des Change-formes, des Hynas, des Familiers, voir des animaux dressés par l'équipe pour ce poste.

Déroulement d'un match : Au début du match, l'arbitre tire à pile ou face pour savoir quelle équipe obtient l'engagement, engagement qu'elle peut choisir de donner à l'autre pour des raisons stratégiques. Les deux équipes se positionnement alors chacune dans leur moitié de terrain respective. Au coup de sifflet de l’arbitre, un membre de l’équipe défensive (celle qui n’a pas l’engagement) envoie le ballon dans la moitié de terrain adverse d’un coup de pied. Si le ballon sort du terrain, le membre de l’équipe offensive désigné par le coach le récupère. Ensuite, le match se déroule selon les règles convenues jusqu’au coup de sifflet de l’arbitre, qui ne survient que dans trois cas : le marquage d’un Touchdown, la fin d’une mi-temps, ou l’expulsion d’un joueur qui ne respecte pas les règles. Dans les deux premiers cas, le match reprend par un engagement, et dans le dernier, par une remise en jeu du ballon auprès du joueur qui le possédait lors de l’action (sauf si ce dernier est expulsé, auquel cas, l'arbitre le lancera dans la direction dans laquelle le ballon se trouvait lors de l'action).
La seconde mi-temps se déroule comme la première, à l’exception près que l’engagement du début est donné à l’équipe qui défendait en première mi-temps (sans possibilité de donner l’engagement aux autres comme en première mi-temps). Le match prend fin au coup de sifflet de l’arbitre à la fin du temps imparti.

Anecdotes sur le Cogne-Ballon (pour briller en soirée mondaine) :
- Comme le meurtre d’un adversaire sur le terrain n’est pas punissable s’il a été fait dans les règles, les premières versions du jeu avantageaient beaucoup les races immortelles, et les races mortelles étaient moyennement emballées par ce sport barbare; jusqu’au jour où Katarina, voulant que tout le monde puisse y jouer, jeta un sort sur les différents terrains : quiconque meurt sur le terrain pendant un match ressuscitera au coup de sifflet final de l’arbitre.
- Vu qu’il n’y a pas énormément de règles sur le recrutement des joueurs, les Whale Storms, l’équipe de Cathadrilla d’il y a quelques décennies, avaient réussi l’exploit de capturer et dresser un Kraken pour leur servir de Gros Balèze. La créature était conditionnée pour que, en entendant le nom d’une couleur, elle ait envie de saccager tout ce qui a cette couleur. Sur le papier, c’était une bonne idée pour vaincre rapidement tous les adversaires. Dans la pratique, c’était sans compter sur les supporters des deux équipes qui portaient et hurlaient le nom et la couleur de l’équipe à laquelle ils avaient prêté allégeance. Le Kraken tua les membres des deux équipes moins de deux minutes après le coup de sifflet de l’arbitre, avant de s’en prendre aux supporters, dont beaucoup perdirent la vie, la faute aux Gommeurs présents sur le terrain empêchant la sécurité d’utiliser leurs pouvoirs pour se défendre.
- Afin d’éviter que ce qui devint célèbre comme étant l’Incident du Kraken ne se reproduise, Vabar Pirsan, un architecte Hirionnien, eut l’idée d’un système de poulies reliées à un levier. Sitôt activé, des poids mis dans les cages des Gommeurs sont alors lâchés sur les pauvres créatures, les tuant sur le coup; permettant aux personnes présentes d’utiliser leurs pouvoirs si la situation dégénère. Seul l’arbitre possède le droit d’activer ce système, mais peut ordonner une autre personne de le faire à sa place.
- Au cours du tout premier Championnat Mondial de Cogne-Ballon, lors de la finale opposant les Infernos de Niulia contre les Bloody Ghosts d’Arvania, la Déesse Katarina se déplaça en personne pour assister à l’évènement. Le match fut alors retardé de dix minutes, chacune des deux équipes ayant peur que l’Impératrice utilise ses pouvoirs pour aider son favori, que chacun pensa être l’autre équipe. La rencontre démarra finalement après que la Toute-Puissante promit de ne pas intervenir pendant le match, et qu’elle menaça les joueurs des deux équipes de les transformer en ballons qui serviraient aux prochains Play-offs s’ils ne se décidaient pas à jouer.
- Durant un match amical opposant les Wind Flyers d’Aramnil contre les Tsunamis de Nivien, Eligran Cadenoc, un hyna krakdent occupant le poste de Receveur chez les Tsunamis, en tentant d’intercepter une passe adverse, avala accidentellement le ballon. Comme il n’y avait pas de règles pour ce genre de cas, l'action se poursuivit "normalement". Le malheureux joueur fut la cible d’une dizaine de coups de toutes sortes de l’équipe adverse, mais réussit malgré tout à atteindre la ligne d’en-but adverse. Comme il était techniquement encore en possession du ballon, l’arbitre accorda le point aux Tsunamis. La suite de l’histoire ne raconte pas comment le ballon a été récupéré…
- À l’origine, la Déesse Katarina avait imaginé et composé un hymne dédié au Cogne-Ballon, qui aurait dû être chanté par les joueurs avant chaque début de match. Ces derniers se révélant moins doués pour manier leur voix que leur délicatesse, cette pratique fut très vite abandonnée, au grand soulagement des supporters, des arbitres et des coachs.
- Le Saviez-vous? Dans les premières versions de ce jeu, le ballon était confectionné à partir de vessies de porc.
 
Voir le profil de l'utilisateur
;
Le Cogne-Ballon
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La bonne cogne.
» Global link : Ballon flottant
» L'amour-propre est un ballon gonflé de vent dont il sort des tempêtes quand on y fait une piqûre. //Kim
» Ballon
» [NU] L'utilité du ballon sur Motisma-Ventilateur

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nitzihell :: Hellcome { Bien comprendre pour bien s'intégrer :: Immersion :: Recettes et traditions-