Venez participer à la mini-intrigue dans le manoir du Seigneur des Balverines. Moins de 150 mots par post pour des rps ultra-rapides !
 

AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 

 Anora Vindi-Torin { Please, love me

Féminin Race : Draconienne
Pouvoir : Manipulation nocturne
Métier/Activité : Noble
Date de naissance : 03/01/1999
Age : 18
Pays d'origine : Vastaroth

MessageSujet: Anora Vindi-Torin { Please, love me   18.03.16 11:12

Anora Vindi-Torin
« Je suis fabuleusement fabuleuse, et toi ? »
~Derrière l'écran ~
PSEUDO : Chi
AGE : 20 ans
COMMENT AS-TU CONNU LE FORUM : Les top-sites, c'est magique
DOUBLE-COMPTE : Pas encore, enfin
UN COMMENTAIRE ? : C'est zoli, mais vous devriez peut-être chercher des partenaires ^-^ (bouh la nouvelle qui fait la morale)
NOM : Vindi-Torin
PRÉNOM(S) : Anora
SURNOM OU NOM D'USAGE : A vous de voir ?
SEXE : Féminin
AGE : 17 ans
RACE : Draconienne
POUVOIR : Manipulation nocturne
PAYS D'ORIGINE : Vastaroth (Carmharo)
MÉTIER/ACTIVITÉ : Nobliotte
ORIENTATION SEXUELLE : Bisexuelle
ARME(S) : Une rapière
GROUPE : Vastaroth
Avatar :
Ginjinka Suicune
Cheveux :
Violets
Yeux :
Rouge
Taille :
1m63
Poids :
53kg
Signe distinctif :
Je suis belle *sbaf*
Style vestimentaire :
Des robes, généralement. Bleues, blanches, roses ou violettes. Dans ces tons-là. Enfin je porte aussi des pantalons, hein.
Autre chose ? :
J'ai des jolis bijoux uniques que j'ai acheté à un artisan de la capitale. Ils sont carrément classes.
pouvoir
Je peux manipuler les ombres et l'obscurité. Oui, dit comme ça, c'est pas clair. Pour faire simple, je peux me fondre dans les ténèbres jusqu'à devenir quasi-invisible et je peux faire léviter ce qui m'entoure dans ces ténèbres et cette obscurité. Je peux aussi créer une sorte de marionnette à mes ordres avec les ombres et retenir quelqu'un sur place en me servant de son ombre. Bref, j'ai tout un tas de pouvoirs liés à l'obscurité qui sont assez pratiques quand on vit dans une tour fermée ou les lunes ont très peu leur place et où les flammes n'éclairent pas assez les zones sombre. Bouh !
Race
Je suis une draconienne aux yeux rouges, à la peau blanche et aux cheveux violets, parce que why not ?
Caractère
Hm ? Vous voulez que je me décrive ? Bah, c'est simple : je suis parfaite ! Comment ça ça marche pas ? Je vous dis que si... *soupir* Bon très bien, si vous voulez des détails, en avant pour les détails. Je suis toujours en forme et toujours de bonne humeur ou en tout cas c'est l'image que je donne, parce que se promener en faisant la tronche toute la journée et en traînant les pieds, c'est pas tip-top. Ni pour l'image, ni pour le moral. Forcément, à force de se comporter en déprimé, on déprime. C'est logique. Je mens rarement, sauf quand on me tape vraiment sur les nerfs. Du genre si quelqu’un me gave avec un endroit magnifique "qu'il adore trop tu vas voir c'est trop beauuuu" et que j'aime pas, que je lui dis et qu'il insiste, je vais vraiment finir par lui dire que j'aime bien. Juste pour qu'il me fiche la paix. Et des amis du genre, j'en ai un certain nombre vu que je parle à tout le monde (et à n'importe qui) et que je me retrouve des fois à fréquenter des gens un peu casse-pieds. Mais bon, tant qu'il ne disent pas un truc vraiment, mais alors vraiment énervant ou ignoble, ça reste des amis.

Comme j'ai beaucoup d'énergie, je préfère la dépenser plutôt que de galérer à m'endormir. Et non, je ne me trémousse pas dans la rue avec des balles à jongler. Quitte à être dans un monde pareil, autant faire du sport. J’ai tenté les sports genre sport d’équipe, ceux que les gens font quand ils ont du temps à perdre (comme moi), mais au final ça m’a franchement soûlé DONC j’ai préféré apprendre à me battre. Parce que c’est classe. Je suis pas une des filles les plus musclée du monde, mais ça m'empêche pas d'assurer, alors qui s'en fiche ? Moi, déjà.

J'ai beaucoup de patience (je sais, avoir assez d'énergie pour sautiller partout et avoir de la patience, ce n'est pas censé s'accorder). Il me faut beaucoup pour m'énerver, et aussi beaucoup pour m'impatienter. Du coup, je suis capable d'attendre vraiment, vraiment longtemps un ami en retard au point d'être peut-être un peu aveugle quand on me pose un lapin (en même temps faut être vraiment abruti pour poser un lapin, surtout à moi). Au final, même quand on m'énerve, j'essaye de prendre ça avec calme. Même si je trouve toujours un moyen de me venger quand on me fait une crasse. Et vous savez quoi ? Vous saurez si ça vient de moi. Même si je ne me suis pas énervée. Malgré tout, je suis pas trop rancunière alors j'oublie vite, sauf en cas de force majeure. J'imagine que ça va de pair avec la patience. Ou alors c'est parce que j'essaye de prendre le plus de choses possible avec humour, au point qu'on me demande parfois s'il m'arrive d'être sérieuse. Alors oui, ça arrive. Mais je préfère plaisanter que de prendre un air grave et tout prendre personnellement. Question de préférence.

Bon, j'imagine que ce que j'appelle "économe" doit être perçu différemment par les autres, m'enfin... Disons que je n'aime pas vraiment dépenser mon argent, à par pour mes passions (et encore, si c'est gratuit c'est quand même mieux). Mais ça ne m'empêche pas de dépenser sans compter pour offrir un cadeau à quelqu'un qui compte vraiment pour moi (juste parce que j'adore la réaction des gens quand ils reçoivent un cadeau qu'ils aiment). J'aime bien être le centre d'attention, du coup j'ai un peu de mal à me concentrer dès lors que je me sens peu concernée. En fait, il faut juste que ce soit quelque chose que j'aime, genre l’exploration ! J'ai une mémoire visuelle hallucinante et je suis fan du voyage, du coup j'enregistre chaque détail qui pourrait avoir de l'importance dans mes futurs tours du monde. Oui, au pluriel. Comme apprendre à me servir d’une épée (mine de rien), mais ça je l’ai déjà dit. Mes parents refusent de me laisser partir seule, parce que ce n’est "pas convenable", d’abord, mais surtout parce qu’ils disent que je suis tellement tête en l’air que je pourrais me faire manger par une bestiole et ne m’en rendre compte qu’après avoir perdu mes deux jambes. C'est possible, mais j’en doute : quand je fais quelque chose d’intéressant, je suis rarement distraite. Globalement, je comprends bien les choses, mais bon, quand ça ne m'intéresse pas, ça ne m'intéresse pas. J'aime pas perdre mon temps, et même si je me force à écouter des professeurs particuliers qui m'ennuient, j'ai toujours quelque chose à faire, discrètement, pour ne pas m'ennuyer comme un rat mort.

Et j'aime bien draguer, oui. C'est grave ? Je fais ce que je veux de mon corps, et de mon cœur par la même occasion. J'ai dit que j'étais patiente, mais qu'on ose me dire que je ne devrais me contenter que des hommes et mon poing risque de partir tout seul. Bon, ça risque de me retomber sur la tronche, donc je me fie au gabarit avant, hein. Pas envie de perdre des dents ou de me casser quelque chose. Mais j'aime être entourée, d'amis ou d'amants. Je déteste être seule, alors je fais comme je peux. Dans le pire des cas, j'ai toujours mes peluches. Ma mère connaît un bon artisan de jouets qui adore inventer de nouveau concepts, et il les teste tous avec moi. Le plus drôle dans tout ça ? J'ai une peluche aragne (ouais je sais, déjà le concept est bizarre, mais je vous avais dit qu’il testait n’importe quoi) alors que ces bestioles me fichent la chair de poule (dans la catégorie créatures que je ne voudrais jamais rencontrer, elle sont bien dans le top).

Quoi ? Vous voulez savoir ce que j'aime ? Ne me regardez pas comme ça, je sais que vous avez très envie que je réponde "les bijoux, les bals et les opéras". Raté. Je dirais plutôt la musique (et pas celle-là, non) et les trucs creepy (mais pas trop, quand même). Ah, et le combat, aussi. Et j'aime voyager, découvrir des choses. D'ailleurs j'adorerais vraiment faire le tour du monde et croiser tout plein de créatures flippantes ou terrifiantes pour apprendre à les connaitre, ou les pourfendre de mon épée haha. Ça serait vraiment génial, et tellement plus classe que de me marier à un inconnu en portant des jolis fringues ou en assistant à des réceptions nulles et ennuyeuses. Hein, je parle trop ? Euh oui, désolée. J'arrête là.
Histoire
« Une enfant de l'hiver dans un pays hivernal »
Quoi, vous voulez connaître ma vie ? Je n'ai que dix-sept ans, vous savez, je n'ai pas eu la vie la plus remplie de l'univers. Vous voulez un résumé ? Soit, alors flashback ! 3 janvier 1999. Prêts ?

Je suis née le 3 janvier 1999, en plein hiver et en pleine tempête de neige, ce qui a empêché mon père d'arriver à temps pour voir ma mère souffrir le martyr (pas plus mal, finalement.). Enfin du coup, il a débarqué peu après ma naissance et il m'ont donc nommée Anora, allez savoir pourquoi. Je crois que c'était en référence à une ancienne dirigeante de Vastaroth, un truc comme ça. Mes parents ? Itoshi Mando-Torin et Maria Vindi-Kavold, deux nobles de basse catégorie comme il en existe des milliers dans le monde, mais adorables à en mourir. Sérieusement, quand je voyais (et vois encore) tous les gens de mon entourage se plaindre de leur famille, ça me donne encore plus envie de serrer mes parents dans mes bras pour leur montrer à quel point ils sont fantastique. Parce qu'ils sont fantastiques, clairement. Mais je m'égare.

Me voilà donc, la petite Anora qui débarque dans une maison, première enfant de la famille, dans une chambre préparée avec soin depuis des mois et squattée régulièrement par le chat familial, Peluche (qui porte très bien son nom d'ailleurs). Une chambre qui doit faire la taille de la maison de mes voisins du dessous mais ça, je n'en avais pas la moindre idée. Mes parents avaient déjà trente ans quand je suis née, parce qu'ils avaient profité de leur jeunesse pour faire un tour du monde (après tout, une fois mariés, ils avaient à peu près tous les droits). Je tiens bien ce virus de quelque part. Du coup ils avaient une vie confortable, une première enfant adorable (enfin pas trop calme les premières années, les bébés, tout ça), et mon père travallait de temps en temps. Pas qu'on ait besoin d'argent, mais c'était selon lui une condition obligatoire pour ne pas plonger son couple et sa famille dans une désagréable routine. J'ai grandi avec Peluche, qui passait les trois quarts de son temps avec moi et jouait le rôle de nounou. Du coup, j'ai rapidement arrêté de pleurer quand je me réveillait, vu que le chat allait chercher mes parents dès que j'ouvrais les yeux dans la nuit et que je commençais à gémir. Voilà pour mon environnement familial.

J'ai eu un petit frère trois ans plus tard, que j'ai pas tardé à coller comme un pot de super glue. Du coup c'était assez drôle, à la maison. Ma mère ou mon père avec Chika dans les bras, moi qui les suivait, et le chat qui me suivait pour se frotter à mes jambes. Je passais tout mon temps avaec mon petit frère à l'empêcher de mettre des jouets dans sa bouche et à jouer avec lui. On ne s'est pratiquement jamais battus. Bon, je lui ai peut-être collé une baffe de temps en temps, du genre la fois où il avait déchiré le dessin que je voulais offrir à maman pour son anniversaire ou celle où il avait cassé mon jouet préféré, mais globalement, on a toujours été très proches. Mes parents n'ont pas eu d'autre enfant, à cause de la santé fragile de mon frère durant ses premières années. Ils se sont occupés de lui et ont préféré ne pas avoir de troisième enfant. Enfin je dis ça, mais je ne sais même pas s'ils avaient l'intention d'en avoir plus de deux à la base.

Ensuite... J'ai été assez grande pour que mes parents me laissent sortir de la maison et explorer mon étage de la capitale. Du coup, je trainais toute la journée dans les couloirs, avec ma mère loin derrière qui s'assurait que je ne faisais pas trop de bêtises. Je me suis fait deux ou trois copines que j'ai perdues du vue avec le temps, et j'ai passé cette période de ma vie en étant une gamine plutôt calme, même si j'étais parfois vachement insolente avec les gens (principalement les inconnus, en fait) et que j'ai attiré plusieurs fois la honte à ma pauvre maman. Enfin bon.

Ensuite... Pas grand chose. J'ai eu un amoureux d'enfance avec qui je me suis mariée au moins sept fois devant la tour sous les arbres en fleurs, parce que mes copines me faisaient des colliers et des couronnes de fleurs et s'amusaient à décorer mes robes pour faire un mariage supra-génial. Pauvre gars, quand même. Déjà qu'on dit qu'ils n'aiment pas le mariage, mais alors se marier autant de fois en si peu de temps... Enfin bon. J'avais toujours des précepteurs et des professeurs particuliers, mais c'était un peu plus groupés : il y avait pas mal de gamins à mon étage alors nos parents nous avaient tous mis ensembles. Ça m'a un peu éloigné de certains d'entre eux, parce que l'image de la fille qui sait tout ne plait pas à ceux qui les entourent, visiblement. Ça m'a rapidement gavée et j'ai changé de méthode. Devenir populaire avant de s'intéresser aux enseignements, c'est une tactique que j'ai appliquée dès que j'ai déménagé.

Mes parents en avaient visiblement assez de vivre à Carmharo, ou alors ils s'étaient fait des ennemis. Toujours est-il qu'on a déménagé ailleurs, à Nulivia, et que j'ai pu devenir la fille populaire qui papillonne d'un groupe d'amis à un autre sans se faire trop d'ennemis, à part les marginaux un peu rebelles qui me traitaient d'idiote sans cervelle et qui ont vite déchanté quand ils ont vu que je savais plus de choses qu'eux. Et que je tapais fort, aussi, vu que j'avais convaincu mes parents (sans trop de mal) de me laisser prendre des cours d'escrime. J'ai eu un nombre assez impressionnant de "petits copains" à l'époque, même si c'étaient plutôt des flirts qui ne plaisaient pas du tout à mes parents et à leurs grands principes. Je les aime bien, hein, mais je déteste qu'ils se mêlent de ma vie sentimentale. Et pendant ce temps, Chika jouait les grands sentimentaux solitaires. En gros, il est célibataire depuis ses 8 ans parce qu'il ne joue pas les bourreaux des cœurs, mais je pense qu'en cherchant bien il finira par trouver une fille romantique comme lui. Après tout, ce n'est pas si rare, surtout dans une ville aussi féerique.

Parlant de fille... J'ai embrassé une fille lors d'un jeu à la noix et au final, j'ai trouvé ça plutôt sympa, du coup je me suis amusée à flirter avec des filles, même si j'évitais vraiment, mais alors vraiment, que mes parents le sachent. Ils critiquaient déjà assez ma vie sentimentale comme ça, je n'avais pas besoin d'y rajouter ça. Mais bon, c'était le genre de chose qui durait encore moins longtemps. Au final, je passais plus de temps à flâner dans les plaines qu'à véritablement parler aux gens. Un jour, mes parents ont décidé de faire un grand voyage familial à la capitale impériale. C'était... wow. Cette ville, c'est quand même autre chose qu'une grande tour ou un truc posé dans les plaines (même si le saphir, c'est joli, hein). Et on en a profité pour visiter un peu le pays. C'est là que j'ai rencontré Ruru.

Ruru, c'est un petit celmin qui s'était perdu assez loin des champs de fleurs empoisonnées où ils traînent d'habitude. C'est quand j'ai ressenti l'herbe sous mes mains et mes pieds, alors que je marchais debout et en chaussures, que j'ai compris qu'il y avait quelque chose de pas normal. Et puis cette petit bestiole est grimpée sur ma jambe et je n'ai pas eu de mal à comprendre qu'il s'agissait d'un familier, vu tous les cours que j'avais eu. De mon familier, même. Un écureuil qui boit de l'eau empoisonnée, mange des fleurs empoisonnées et a du sang empoisonné. Pas le genre de bestiole que mes parents étaient ravis de rapporter à la maison.

Je l'ai quand même emmené avec moi (j'avais pas bien le choix, en même temps), et des fois il disparaît pendant plusieurs jours. je pense qu'il rentre dans sa forêt. Peut-être qu'il a de la famille, là-bas. Je m'en fais pas trop pour lui, de toute façon il y a peu de prédateurs assez stupides pour attaquer un celmin. Et puis je suis connectée avec lui, donc s'il lui arrivait quelque chose, je pourrais l'aider.
Bref. Anora débarque mes chéris, ne vous fiez pas aux rumeurs ou à l'épée, je suis gentille en vrai ♥
 
Voir le profil de l'utilisateur
Katarina
A genoux, mortels

avatar
Féminin Race : Déesse
Pouvoir : Tous
Métier/Activité : Impératrice de Nitzihel
Date de naissance : 01/01/2001
Age : 2016
Pays d'origine : Pays-bas

MessageSujet: Re: Anora Vindi-Torin { Please, love me   18.03.16 21:00

Bienvenue

Bienvenue ! =D Ouh ça fait plaisir d'avoir des joueurs qui trouvent le forum avec les top sites (avec tout le temps que j'ai passé à voter x)).

Donc la première joueuse officielle est une draconienne, c'est bien, on commence direct avec les races nobles qui se la pètent xD Bref, bon courage pour la fin de ta fiche, et n'hésite pas à poser des questions si tu en as =)
 
Voir le profil de l'utilisateur http://academie-opleid.forumactif.org/
Féminin Race : Draconienne
Pouvoir : Manipulation nocturne
Métier/Activité : Noble
Date de naissance : 03/01/1999
Age : 18
Pays d'origine : Vastaroth

MessageSujet: Re: Anora Vindi-Torin { Please, love me   22.03.16 15:27

Merci pour l'accueil :) (wouhou je suis la première à avoir une fiche)
Je poste vite fait pour dire que j'ai commencé mon histoire et que je devrais finir dans la semaine si j'ai le temps, ou au pire ce weekend.
 
Voir le profil de l'utilisateur
Katarina
A genoux, mortels

avatar
Féminin Race : Déesse
Pouvoir : Tous
Métier/Activité : Impératrice de Nitzihel
Date de naissance : 01/01/2001
Age : 2016
Pays d'origine : Pays-bas

MessageSujet: Re: Anora Vindi-Torin { Please, love me   22.03.16 20:26

Pas de soucis ^^ par contre avant de finir ta fiche prends le nouveau code du coup, vu que l'ancien déforme (ça se voit).

Un petit (tout petit) détail sur ta fiche, cependant : il n'y a pas de maternités (pas spécifiquement en tout cas) à Nitzihell donc change juste par hôpital ou quelque chose histoire de garder la cohérence. Pour le reste c'est bon pour l'instant =)
 
Voir le profil de l'utilisateur http://academie-opleid.forumactif.org/
Féminin Race : Draconienne
Pouvoir : Manipulation nocturne
Métier/Activité : Noble
Date de naissance : 03/01/1999
Age : 18
Pays d'origine : Vastaroth

MessageSujet: Re: Anora Vindi-Torin { Please, love me   23.03.16 19:42

Fiche terminée :) J'espère que j'ai rien oublié et que tout est ok :)
 
Voir le profil de l'utilisateur
Katarina
A genoux, mortels

avatar
Féminin Race : Déesse
Pouvoir : Tous
Métier/Activité : Impératrice de Nitzihel
Date de naissance : 01/01/2001
Age : 2016
Pays d'origine : Pays-bas

MessageSujet: Re: Anora Vindi-Torin { Please, love me   23.03.16 20:00

Validation

Bien, bien, bien. Les Vastarois ET les nobles passent en supériorité numérique.

Plus sérieusement, tu te trimbales avec un écureuil empoisonné tranquille, normal. J'aurais bien aimé en savoir un peu plus sur son petit frère donc... Je t'ordonne d'en faire un prédef. Du coup on est d'accord que tu vis toujours à Nulivia ?

Bref, bref. Ceci étant dit. Passe te référencer dans les listings, ouvre un sujet dans les Journaux d'aventure pour tenir compte de ton avancée, puis va faire une demande de rp pour rp avec notre petit groupe de membres disponibles, la base quoi. Bon et si tu veux que ta maison existe, fais une demande =)
 
Voir le profil de l'utilisateur http://academie-opleid.forumactif.org/
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Anora Vindi-Torin { Please, love me   

 
;
Anora Vindi-Torin { Please, love me
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Absolarion Love.
» Love me now or hate me forever!
» « CENTRAL PARK » New York i love you .
» Mangas-Love RPG ♥
» Love et Story

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nitzihell :: Hellcome { Bien comprendre pour bien s'intégrer :: Présentations :: Présentations validées-