Venez participer à la mini-intrigue dans le manoir du Seigneur des Balverines. Moins de 150 mots par post pour des rps ultra-rapides !
 

AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 

 Aaren M. Bryant

Masculin Race : Croque-mitaine
Pouvoir : Pacte de la Mort
Métier/Activité : Noble/Corsaire
Date de naissance : 16/08/1996
Age : 21
Pays d'origine : Thanaliel

MessageSujet: Aaren M. Bryant   22.03.16 20:29

Aaren M. Bryant
« Licorne »
~Derrière l'écran ~
PSEUDO : Kyuujin
AGE : 19 ans
COMMENT AS-TU CONNU LE FORUM : Parce que Japon
DOUBLE-COMPTE : Non
UN COMMENTAIRE ? : Patate.
NOM : Bryant
PRÉNOM(S) : Aaren Mickael
SURNOM OU NOM D'USAGE :
SEXE : Homme
RACE : Croque-Mitaine.
POUVOIR : Pacte de la mort
PAYS D'ORIGINE : Thanaliel
MÉTIER/ACTIVITÉ : Corsaire
ORIENTATION SEXUELLE : Hétéro
ARME(S) : Une sabre de piraterie
GROUPE : Thanalien
Avatar :
United Kingdom~Power Axis hetalia
Cheveux :
Blond
Yeux :
Jaune
Taille :
1M86
Poids :
ça vous regarde non mais oh !
Signe distinctif :
Aucun
Style vestimentaire :
Style à la pirate
Autre chose ? :
une boucle d'oreille orne mon oreille ( non sans blague)
pouvoir
Pacte de la mort : Certaines personnes diront que je suis maudit, car je ressens la mort quand elle arrive. Mais en retour, j'ai le contrôle sur toute personne ayant quitté ce monde : fantôme pour ceux ayant un états trop décomposé, zombie pour les autres. J'ai une véritable armé sous mon commandement. Je suis un peu le gardien des Limbes, dites vous que même mort vous ne serez jamais libre !  
Race
Ma race est originaire de la terre. Ce que je suis ? Un Croque-Mitaine, créature se nourrissant des cauchemars et de la peur des personnes. Je suis le mal incarné. Je m’immisce dans votre esprit, vous faisant voir ce que vous redoutez le plus, vous faisant devenir fou, complètement fou, puis je vous fait craquer. Je vous pousse au suicide, et après ça votre corps m'appartient pour l'éternité. Je ne suis ni vivant ni mort, un être matériel le jour, bien que je sois immortel, et immatériel la nuit, car c'est la que je suis le plus efficace. Je peux certes manipuler votre esprit le jour, mais cela s'accentue la nuit, quand je transforme vos rêves en désespoir, que  je vous effraie tellement que vous n'osez plus fermer l’œil. Vous êtes au courant que quelqu'un se joue de vous, mais où se cache-t-il ? Est-ce la fumée sombre qui sors de sous mon lit ou suis-je en train de devenir fou ? Ce sont les images se dressant dans votre tête. Mais oui je suis bien là, à me délecter de chaque goutte de sueur provoquée par votre stress, à chaque rictus de peur apparaissant sur votre visage quand un bruit quelconque survient au loin. Je suis un être que tout au fond de vous, vous espérez ne jamais croiser. Du moins cela vaut mieux pour vous. AH un détails important, le jour ou j'aurais une descendance, si jamais l'espère est une espèce normal, un humain par exemple, l'enfant gardera son croque-mitaineage.
Caractère
Je n'aime pas vraiment parler de moi à vrai dire. Je suis pas le genre de personne à qui vous allez parler pendant des heures, en fait c'est surtout que je suis pas vraiment doué pour parler aux êtres qui m'entourent, mais ne vous en faites pas : je saurais quand même vous tenir un minimum compagnie, car j'arrive quand même à articuler quelque chose quand on me lance sur un sujet. C'est mon avantage, je ne parle pas, en revanche je débats beaucoup. J'aime bien argumenter sur un sujet, connaître les différentes opinions, ça permet d'en apprendre plus sur les personnes qu'on rencontre, leur façon de voir le monde. Et surtout de savoir si je pourrais éventuellement lier un lien avec eux, bien que je ne sois pas vraiment difficile, je vous rassure !

Je suis calme, un calme olympien, je n'ai peur de rien, je n'ai aucune phobie, et cela depuis que je suis tout petit. Enfin du moins c'est ce que j'essaye de laisser paraître, et puis je ne suis pas bête au point d'afficher mes faiblesse. La mort, l'apocalypse, les tueurs, et tout autre chose et événement que je vais être amené à rencontrer ? Je m'en fous. Jamais, je dis bien jamais, vous ne découvrirez mes peurs. Je suis sûrement l'homme le moins marrant de la terre dans un cimetière une nuit sans lune. Mais bon, l'avantage, c'est que je peux être là pour réconforter les personnes qui se sentent mal et qui sont dans le besoin.

Contre toute attente, malgré le fait que je sois un Noble, je n'ai absolument aucun préjugé. Pour moi chaque être se doit de pouvoir vivre, qu'il soit riche pauvre, malade … Bref les différences n'impactent en rien m'a façon de penser. Je considérerais, bien que ce soit bizarre, un pauvre, je n'irais pas jusqu’à dire comme mon égal, mais je ne compte pas le dénigrer en tout cas. Car oui je n'ai pas vécu pendant 4 mois en mer avec des gens riches, elles étaient de simple personnes venant des quatre coin de la société, et j'ai appris à vivre avec eux, à m'adapter à eux. Alors je vous en prie, respectez-vous les un les autres car l'entente est bien mieux que la « guerre ».

Donc, pour tout résumer, je suis un noble très sympa, qui se fout de toutes les différences de ce monde, je suis gentil, et compatissant, je suis un pirate mhouhahahaha, j'aime la mer, manger, voyager, rencontrer des gens (bien que je sois timide), et découvrir de nouvelles choses sur ce monde. Maintenant si vous tenez à me connaître plus en détails, je me ferais un plaisir d'apprendre à vous connaître aussi !
Histoire
« Une idée de titre ? Quelque chose ? »
Je pouvais ressentir la froideur de la pièce dans laquelle j'étais, (cela me rappelais un peu l'hivers que je subissais sur terre) je n'aurais jamais osée dérangé mon mari dans son travail, même pour mon accouchement. Ma servante et moi nous étions donc retirées dans une des pièces les plus reculées de notre demeure. Il faisait sombre, la pièce n’était éclairée que par quelques simples bougies, qui, avec beaucoup de peine, apportaient une faible chaleur. Faible, essayant de faire face au froid infernal de l'hiver. En ce mois de novembre 1994, j'arrivais au terme de ma grossesse, priant pour que ce soit un garçon. Car depuis des générations, tous les Bryant n'avait qu'un seul enfant, et tous toujours de sexe masculin. Avoir une file était une honte pour leur famille, qui prônait la succession directe de leur héritage.

Le travail commençant, mes cris commencèrent à résonner dans la demeure, ma main serrée contre les draps, je pouvais voir mes phalanges devenir blanches, mes veines qui saillaient sur tout mon corps tant celui-ci était en train de se contracter et de souffrir. Mes yeux s'embuèrent doucement, des larmes roulant sur mes joues, ma respiration se faisant rapide, saccadée, elle ne respectait plus aucun tempo, se faisant entendre dans la discordance la plus totale. Seulement malgré tout cela je priais, encore et toujours, je n'écoutais point les mots de ma servante cherchant à me rassurer. Toutes les douces phrases comme « Encore un effort Ma dame, soufflez » et autre railleries destinées à me faire oublier ce que je subissais. Si j'avais su, aurais-je épouser un homme ?
Qui voudrait souffrir autant ? Seulement j'ai beau dire cela, je sais qu'au final, j'allais donner la vie. Il ne me fallait qu'une chose de plus pour me combler… que ce soit un petit garçon...

La douleur commença à disparaître peu à peu, la sueur avait envahi mon visage et mes draps, j'étais sale, allait-on me le reprocher ? Une servante s'éclipsa pour aller trouver Sir Bryant, afin qu'il voit son enfant. Mon cœur, bien que le travail fût fini, ne s'était pas arrêté de battre à tout rompre. Mes cris ayant cessé, d'autre prirent leur place, plus aigus. Essuyant les larmes perlant sur mes yeux, la première expression que je vis sur le visage de ma servante fût de l'admiration et du contentement. instinctivement un sourire s'afficha sur mon visage devant cette petite boule encore ensanglantée. « Ma Dame, c'est un garçon. » Un soupir de soulagement, mes paupières étaient en train de se clore. M'endormant sur cette vision de bonheur.
Sarah Elena Bryant.

~~~~~~~~ ~~~~~~~~ ~~~~~~~~
06/08/2004
Jeune, insouciant, hyperactif, courtois, beau « petit » garçon. Je suis Aaren ! Ma mère tiens à ce que je tienne ce petit livre, et que j'y raconte les événements importants qui se passent dans ma vie. Elle dit que c'est mon héritage, que chaque instant de la vie se doit d'être imprimé sur une feuille afin qu'il ne se perde pas à travers les âge, car la vie conduit à la connaissance et à la sagesse, et que conter son histoire apprend la sagesse au nouveau venu. Je ne comprend pas très bien ce qu'elle veux dire par la, après tout je ne suis qu'un petit garçon. 

En ce moment je n'ai pas grand chose à léguer en « héritage ». J’apprends la chasse, comme tout homme respectable de ma famille, je suis obéissant mais fier. C'est aux hommes de mener la maison Bryant vers la gloire et la grandeur. On n'échappe pas à la tradition, cela fait maintenant plusieurs décennies que seul des hommes naissent dans la famille et elle a toujours eu son statut de noble, ce sera donc à moi de le faire perdurer à la mort de mon père, aussi tragique puisse-t-elle être.

Seulement être un noble n'a pas tout les avantages. En effet, je dois aussi me coltiner tout ce qui est en rapport avec la haute société : grande réception, gala, recherche d'épouse. Bref tout ce que notre belle époque peut nous offrir. Ce n'est pas si ennuyant que ça, c'est juste que d'un certain point de vue, être regardé comme un trésor national par tous les autres nobles n'est pas forcément la chose que je préfère, surtout que je dois être impeccable tant physiquement qu'au niveau de mon comportement. Alors que moi, je suis plutôt le jeune enfant plein de fougue qui adore en faire voir de toutes les couleurs à ses servantes.

Après tout que serait la vie sans les bêtises qui mènent à la sagesse ?

29/12/2012
Comme je vous l'ai dit dans le dernier chapitre de mon histoire, bien que j'ai beaucoup grandi depuis, je reste fidèle à moi même. J'espère que mes parents ne lirons pas ça, mais la vie de noble est très ennuyante, je ne sais pas quoi faire de mes journées, du moins je ne sais pas quoi faire qui pourrait pimenter ma vie. En ce moment j'ai l'impression d'être un légume. Comment mon père peut-il vivre comme ça, à gérer ses affaires sans ce soucier de rien d'autre ?

J'aimerais tellement pouvoir faire comme lui, mais je ressens le besoin de sortir, de me promener, de courir dans les rues, en restant incognito dans les ruelles les plus sombres de l'ombre, vu que je ne peux pas me permettre d'être vu là-bas. Récemment, un phénomène me touche de plus en plus. En effet, quand je me promène, parfois, en regardant certaines personnes, notamment les plus dépravées et mal en point, je ressens un frisson. Ai-je développé cela à cause de ma vie entière passé dans la noblesse ? Peut-être éprouvé-je un sentiment inconscient de dégoût envers ce monde ?

J'en doute fortement : je suis ouvert à tout, rien ne me dérange. Un monde a plusieurs couches et c'est parfaitement normal que les pauvres existent, ils sont la couche intérieure, la plus proche du noyau finalement. J'espère découvrir ce que c'est et vite, car cela m'intrigue au plus profond de mon être, cela me tracasserait même si je puis dire … Je cherche des réponses, mais aurais-je des réponse un jour ?

Mais ce n'est pas la peine que je me tourmente l'esprit pour quelques chose d'aussi futile que cela, aujourd'hui j'ai reçu mon ordre officiel de la marine impériale. Je vais bientôt pouvoir prendre la mer, il ne me manque plus que le navire et le costume ahah ! Devrais-je acheter un perroquet ? Non cela fait bien trop cliché…


30/12/2012
J'ai aujourd'hui été confronté à un gros problème. J'ai ressenti un frisson plus grand que les autres, je me suis donc déplacé en ville, à la recherche de ce qui me provoquait ce sentiment de malaise. Seulement quand je suis arrivé, il n'y avait qu'un corps sans vie, mais pas mort de façon naturelle. Pour la première fois, j’ai vu un corps assassiné. Mais quelqu'un m'a vu sur les lieux du crime. Certes je n'avais pas d'armes, mais comment expliquer que je suis tombé sur le corps à cause d'une sensation bizarre ? Je ne veux en aucun cas causer de problème à ma famille. Mon vaisseau, je l'ai acheté sur le port en rentrant. Je préfère être prudent : je ne veux pas qu’on m’accuse de meurtre, je vais donc me faire petit et partir en « mission » pour remplir mon rôle de soldat et disparaître quelques temps. Le temps qu'ils résolvent cette affaire et me discriminent.

05/03/2013
Journal de bord du Hollandais Volant.
Moi, Aaren M. Bryant, suis parti en mer il y a de cela 3 mois. Je meurs d'impatience de croiser un galion que je pourrai faire couler. Je sais bien que cette attitude ressemble bien plus à celle d'un pirate, mais je suis un homme d'action. Je crois bien que si je croise un navire je l'aborderais, j'ai juste à ne pas afficher les couleurs de l’armée. Qui pourrait bien le savoir ? De toute façon rien sur ces mers ne pourra m'arrêter, j'ai la vague impression d'être né pour naviguer, mais je dois bien avouer que la terre me manque un peu. Ma famille, cette odeur bien propre à Hirion. Je pense que je ne tarderais pas à rentrer de toute façon, je veux juste expérimenter la vie de pirate une fois dans ma vie, je suis sûr que c’est excitant…

23/03/2013
Journal de bord du Hollandais Volant.
Que ce fut excitant. Voilà deux jours que j'ai abordé un navire. J'ai bien assez de ressources pour retourner à Thanaliel, car je suis seul … j'ai mené mon équipage à sa perte en abordant un galion qui avait l'air bien plus préparé au combat que le nôtre, mais je le voulais. Je ne sais pas pourquoi, mais je n'ai pas pu m'empêcher de lancer l'abordage. Tout cela m’a, je l'avoue, procuré une excitation certaine, l'odeur du sang et de la poudre à canon, peut-être devrais-je me faire soigner une fois à terre ? Je ne pense pas, c'était tout simplement dû à l'adrénaline, je ne suis pas un psychopathe, j'en doute. J'ai le poids d'une dizaine de morts sur la conscience malgré tout, et il se fait d'autant plus lourd en sachant que je ne peux dire à personne pourquoi ils sont morts sans risquer moi-même une sanction d'une haute gravité. Je ne sais pas comment je vais être accueilli en mettant pied à terre. Y a t-il des gens auquel j'ai manqué ? Cela ne fait pas si longtemps que je suis parti je doute donc fortement que notre monde ait beaucoup bougé. Mais une fois le pied sur le sol, mes responsabilités d'héritier reprendront le dessus, et je devrais de nouveau me plier à toute les exigences de la noblesse.

23/03/2014
Déjà un ans que je n'ai pas ouvert ce journal. Aujourd'hui, je suis un homme comblé, fier de mon mariage, j'aime ma femme de tout mon cœur. Je n'ai pas grand chose à ajouter. Si, j'ai un mauvais pressentiment à son sujet, comme si quelques choses de malheureux allait se produire. Vous souvenez-vous de ces mystérieux frissons que je ressentais en présence de personnes mal en point ? Je l'ai de nouveau ressenti, mais en présence de ma bien-aimée et uniquement elle. Suis-je maudit ? Je ne veux pas qu'elle meure, surtout pas elle… Que quelqu'un me sorte de mes tourments...

31/05/2014
Le mal a-t-il une emprise sur moi ? Il y a de cela une semaine j'ai du enterrer mon épouse, je l'avais ressentis, au fond de moi je le savais... Une maladie l'a emportée sans crier gare. Je suis maintenant seul, la tristesse s'abat sur mes épaules, peut-être que je le mérite. C'est la vengeance de toute les âmes que j'ai sacrifiées en mer afin de satisfaire mes envies. Je me fais punir pour l'acte odieux que j'ai commis ce 21 Mars 2013. Je ne risquerais plus de folie, pour l'instant il ne me reste plus qu'à essayer de sourire à la vie, et d'accepter mon sort. Les malédictions ne sont pas forcément éternelles, mais cessera-t-elle vraiment un jour ?

Aujourd'hui
Voila maintenant quelques temps que je porte officiellement le titre de gérant de la famille Bryant : mon père est passé dans l'autre monde. Jusqu'à présent, je me passais volontiers de toutes les fêtes et autres sorties tant que je n'y était pas obligé, de peur de ressentir de nouveau ces maudits frissons. Seulement mon nouveau titre, m'oblige d'une façon ou d'une autre à revivre. Il est donc temps que je retrouve l'odeur si particulière des rues de Hirion, qu’elles soient jonchées de riche gens, ou que ce soient les ruelles sombres et mystérieuses ou vivent les gens du bas peuple ….
Aaren Mickael Bryant.
 
Voir le profil de l'utilisateur
Katarina
A genoux, mortels

avatar
Féminin Race : Déesse
Pouvoir : Tous
Métier/Activité : Impératrice de Nitzihel
Date de naissance : 01/01/2001
Age : 2016
Pays d'origine : Pays-bas

MessageSujet: Re: Aaren M. Bryant   22.04.16 22:48

Validation

Bon, en vrai tu t'es validé tout seul comme un grand mais c'est pour faire joli et bien classé ~

Et oublie pas d'aller te ranger dans les listings, si tu veux pas qu'on te pique ton avatar, et si tu veux un métier, une race, un pouvoir bien classé avec le reste, tout ça.
 
Voir le profil de l'utilisateur http://academie-opleid.forumactif.org/
;
Aaren M. Bryant
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Signature]Kobe Bryant.
» Kobe Bryant
» Aile NBA
» Pas de nouvelles, bonnes nouvelles...? ¤ Aaren [PM]
» Aaren Chase : Je suis comme un miroir, tu me souris, je te souris, tu me grimaces, je te grimace

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nitzihell :: Hellcome { Bien comprendre pour bien s'intégrer :: Présentations :: Présentations validées-