Venez participer à la mini-intrigue dans le manoir du Seigneur des Balverines. Moins de 150 mots par post pour des rps ultra-rapides !
 

AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 

 N'enseigne pas n'importe quoi [Elyssa]

Izzri'May
Marchande ambulante

avatar
Féminin Race : Demi-elfe / Doppelgänger
Pouvoir : Corps d'espionne
Métier/Activité : Marchande itinérante
Date de naissance : 08/07/1953
Age : 63
Pays d'origine : Siraën / Île de Manvie
Ville actuelle : Nulle part
Arme(s) : Deux pistolets à un coup

MessageSujet: N'enseigne pas n'importe quoi [Elyssa]   30.03.16 16:48


N'enseigne pas n'importe quoi



Izzri'May / Elyssa

Thanaliel. Thanaliel et ses villages éparpillés un peu partout sur un immense territoire, ses deux grandes villes qui faisaient la fierté du pays, ses jungles inextricables et ses créatures mortelle. C'était le pays où elle ne mettait les pieds que si elle pouvait être proche de la mer, et elle se sentait mal à l'aise dès qu'elle s'avançait dans les terres.
Mais elle avait des matières premières rares et chères que les verriers adoraient pouvoir utiliser, et elle ne voulait pas les garder dans ses poches plus longtemps que nécessaire. Bienvenue à Maarnil, petit caravane marchande réunie au hasard des routes. Ne traînez pas n'importe où, vendez vos marchandises et on se retrouve à l'entrée de la ville une fois que l'or aura remplacé tout ce qui se trouve dans vos poches.

Ça ne lui arrivait pas souvent, de prendre des gens au hasard pour former une caravane marchande, mais même elle n'aimait pas traverser seule les Plaines du nord de Thanaliel. C'était bourré de créatures dangereuses qui pouvaient lui prendre tout ce qu'elle avait et de soldats impériaux qui traquaient les fugitifs assez stupides pour se cacher ici.
Comme elle.

Elle s'avança dans les rues en sifflotant. Elle n'avait pas assez de contacts en ville - pas du tout, en fait - pour savoir où se rendre, mais elle jetait un oeil à tout ce qui se passait autour d'elle.
Et elle fut arrêtée par une enfant qui tirait sur le ba de sa robe. Elle lui aurait donné environ dix ans, mais ça faisait bien longtemps qu'elle ne se fiait plus aux apparences pour déterminer l'âge d'une personne.

— Madaaame ! C'est un pistolet ?

La curiosité des enfants. Izzri'May serra les dents. Oui, les armes n'étaient pas illégales, mais elle préférait éviter tous les regards qui se tournaient vers elle sitôt que quelqu'un les remarquait. Comme beaucoup de personnes se tournaient dans sa direction mais qu'aucun ne semblait être un parent de la gamine, May soupira. Personne ne viendrait l'en débarrasser, visiblement.

— Tu peux m'apprendre à m'en servir ? Steuplait, steuplait, steuplait ! J'veux dev'nir une aventurière !

May haussa un sourcil. Elle n'avait pas spécialement envie de faire ça, mais la petite la regardait avec des grands yeux innocents et suppliants, et elle sentait qu'elle ne la lâcherait pas tant qu'elle ne lui aurait pas fait le plaisir de lui enseigner ça. Nouveau soupir, avant qu'elle ne détache le pistolet d'Alix de sa cuisse et ne le mette délicatement entre les mains de la fillette, sans le lâcher.

— Il suffit de viser quelque chose et d'appuyer là.

L'enfant semblait toute heureuse, et May se prit à espérer qu'elle se contenterait de ça. Mais non. La gamine se sentit obligée de presser la détente, et la balle partit vers le haut, cognant un poteau pour rebondir...
...directement dans une vitre.
Ok, message reçu, ne pas le laisser charger avant de montrer à quelqu'un comment s'en servir.
Paniquée, la gamine lui rendit son pistolet et la regarda comme si elle avait peur de quelque chose.

— File, petite. Je m'en occupe, personne ne te grondera.

Elle ne se fit pas prier et fila dans une rue voisine. Izzri'May raccrocha son pistolet à sa cuisse et le cacha sous un pli de sa robe. Elle espérait que le tir n'avait pas fait trop de dégâts. Elle frappa à la porte en prenant une grande inspiration, puis la poussa délicatement.

— Je euh... désolée, c'est de ma faute si votre vitre s'est cassée... Vous allez bien ? Je n'ai rien abîmé ?

Elle était trop gentille, décidément, de protéger la petite comme ça. Bon point, cependant : ça ne semblait pas être la boutique d'un verrier ou d'un sculpteur, donc elle n'avait sans doute pas cassé le fruit d'heures de dur labeur.
Enfin elle l'espérait.
Elle l'espérait même très fort.

 
Voir le profil de l'utilisateur http://academie-opleid.forumactif.org/
Elyssa C. Sedan
Membre Inactif

avatar
Féminin Race : Change-forme (dragon terrestre)
Pouvoir : Transmission de poison
Métier/Activité : Herboriste
Date de naissance : 10/05/1994
Age : 23
Pays d'origine : Thanaliel
Ville actuelle : Maarnil
Arme(s) : Katana

MessageSujet: Re: N'enseigne pas n'importe quoi [Elyssa]   30.03.16 20:22


N'enseigne pas n'importe quoi
Elyssa s'occupe de clients lorsque la vitrine de la boutique est fracassée par une balle...

Elyssa parle en mediumpurple
Feat.

Elyssa C. Sedan &
Izzri'May

C’était une autre journée banale passée à la boutique à traiter divers maux. Certains trouveraient la routine monotone, mais pas Elyssa. À ses yeux, c’était un rêve renouvelé chaque matin. Elle aimait réellement travailler avec les plantes, passion qui lui venait de sa mère. Celle-ci avait eu véritable un don avec les herbes médicinales, c’était ironique que la fille ait développé un pouvoir contraire.

La jeune herboriste avait quelques clients réguliers, certains depuis plusieurs années déjà. L’homme qu’elle servait, par exemple, était un artisan de verrerie. Il avait souvent des douleurs aux mains et des problèmes de peau sèche. Ely était persuadée que c’était dû à son travail, puisqu’être exposé à des chaleurs immenses dans une ville où la température était naturellement élevée n’était pas sain pour personne. Cependant, malgré ses conseils, il continuait à exercer son art, sa passion à lui. Il disait qu’il le ferait jusqu’à ce que ses mains tombent d’elles-mêmes!

En attendant, Elyssa lui préparait une crème hydratante spéciale, recette de sa défunte mère, et une autre crème qui aidait avec ses jointures usées par des manipulations délicates.

« N’oubliez pas de venir me voir avant le renouvellement de vos crèmes, si celles-ci cessent d’être efficaces, monsieur Cor. Et il faut bien masser la peau pour que l’effet dure! »

Elle serra ses mains dans les siennes et sourit, sachant qu’il ne viendrait pas avant que sa prescription soit prête. Elle augmenterait quand même légèrement la dose de plantes analgésiques dans la seconde crème, comme elle le faisait discrètement à chaque 6 mois. Elle avait appris à connaître ses clients et à anticiper leurs besoins, surtout les habitués.

« Comment puis-je vous aider, madame? »

Une femme début trentaine, visiblement à l’aise financièrement, arpentait la boutique à la recherche de quelque chose. Elle regardait les flacons contenant divers liquides, les plantes séchées dans de petits sachets, les crèmes dans des pots de verre. Se tournant vers l’herboriste, elle hocha de la tête et demanda :

« Je cherche un élixir particulier, vous savez? »

Devant l’air neutre d’Elyssa, la dame s’approcha et insista à voix basse :

« Un filtre d’amour, vous savez? »

Ce n’était pas rare que les clients viennent avec des demandes telles que celles-ci. D’autres demandaient des poisons ou des potions de jouvence. Elyssa n’était pas alchimiste et s’en tenait strictement à des produits bénéfiques pour la santé.

« Je suis vraiment désolée, mais je crains que vous ne soyez pas au bon endroit. »

L’air déçu, la dame ne voulait pas croire qu’elle repartirait les mains vides.

« On m’a promis votre discrétion, pourtant! »

« Certes, je ne divulgue jamais les raisons pour lesquelles mes clients viennent me voir, mais vous comprendrez que je ne vends que des remèdes et des infusions médicinales. Ce que vous cherchez n’est vraiment pas... »

Soudainement, la vitrine de l’échoppe éclata suite à un bruit retentissant. Par réflexe, Elyssa se pencha tout en poussant sa cliente à faire de même.

« Nox! » s’écria-t-elle à demi-paniquée.

Ça va, je suis sous le comptoir. Mais c’est quoi ce bordel?

Une fois les cris des clients calmés et le danger passé, l’herboriste leva la tête. Il semblerait que quelqu’un ait tiré sur le devant de la boutique, des milliers de fragments de verre étant éparpillés sur le sol. Les contenants de verre sur l’étagère se trouvant devant la vitrine avaient également éclaté, ajoutant divers produits à base d’herbes fraîches et séchées au désordre.

« Je euh... désolée, c'est de ma faute si votre vitre s'est cassée... Vous allez bien? Je n'ai rien abîmé? »

Une jeune femme aux yeux dépareillés était entrée dans l’herboristerie et prenait responsabilité pour l’événement. Après s’être assurée que la dame cherchant un élixir d’amour n’était pas blessée, Elyssa s’approcha de l’étrangère pour la sermonner.

« Vous savez, tirer un pistolet en pleine ville n’est pas sécuritaire, surtout à Maarnil. Je vous prie d’être prudente, vous pourriez vous faire mal. »

Avec un soupir, elle prit en compte des dégâts physiques fait à la boutique. Ce n’était pas trop grave, rien d’irremplaçable, mais la vitrine risquait de manger une bonne partie de ses profits, ce mois-ci.

« Au moins, personne n’est blessé… »

Demande-lui de payer pour les dégâts, Ely! Il faudrait au moins une compensation, puisque c’est de sa faute et qu’elle l’a admis!

Nox avait retrouvé son poste sur le comptoir, non loin de la caisse. Sa maîtresse le regarda et secoua de la tête.

« Non, ce n’est pas nécessaire. C’était un accident, je présume? »

Nox était agacé par sa réaction et s’agita, passant ses pattes sur ses oreilles et émettant des petits bruits de rongeur. Habituée à ce genre de démonstration, Elyssa déjà avait reporté son attention sur la demoiselle aux cheveux noirs. Celle-ci n’avait pas l’air méchante, en vérité. Il devait y avoir moyen de s’entendre.

« Je suis Elyssa Cera Sedan, la propriétaire de l’herboristerie. Je ne vous reporterai pas aux autorités, mais veuillez vous assurer que cela ne se reproduise plus. »

Code original by Frosty Blue de Never Utopia


 
Voir le profil de l'utilisateur
Izzri'May
Marchande ambulante

avatar
Féminin Race : Demi-elfe / Doppelgänger
Pouvoir : Corps d'espionne
Métier/Activité : Marchande itinérante
Date de naissance : 08/07/1953
Age : 63
Pays d'origine : Siraën / Île de Manvie
Ville actuelle : Nulle part
Arme(s) : Deux pistolets à un coup

MessageSujet: Re: N'enseigne pas n'importe quoi [Elyssa]   10.04.16 14:57


N'enseigne pas n'importe quoi



Izzri'May / Elyssa

Le bâtiment semblait plutôt vide, et Izzri'May fut soulagée de constater que l'enfant n'avait blessé personne. Elle pouvait prendre responsabilité pour une vitre cassée au risque de s'exposer, mais se retrouver avec une blessure grave ou un meurtre sur les bras ne faisait pas partie de ses projets immédiats. Enfin si, mais pas le meurtre d'une passante ou d'une vendeuse qui n'avaient rien demandé à personne.
Surtout si c'était quelqu'un d'autre qui avait tiré.

Elle était même prête à accepter quelques remontrances, même si l'idée qu'elle puisse se faire mal l'avait fait légèrement sourire, sourire qu'elle ravala rapidement dans un toussotement gêné. Ce n'était pas le moment de trouver quelque chose drôle. Elle avait sa part de responsabilité dans la situation et elle n'était pas encore certaine qu'il ne lui arriverait rien.

May fronça les sourcils en entendant la jeune femme parler visiblement toute seule, jusqu'à ce qu'elle aperçoive le petit écureuil sur le comptoir. Un familier ? Un celmin, qui plus est... elle regarda autour d'elle d'un air vaguement inquisiteur. Une herboristerie, un celmin familier, une jeune femme aux cheveux rose pâle... ça ne pouvait pas être une coïncidence.

— Oui... C'était un accident. La balle a... ricoché sur un poteau, à l'extérieur.

Et si elle lui demandait pourquoi elle avait tiré ? Elle pouvait inventer quelque chose, peut-être. Impossible d'avouer que c'était une enfant qui l'avait fait, ça risquait de retomber aux oreilles des parents de la petite et elle lui avait promis que personne ne la gronderait... sans compter le fait qu'elle passerait pour une irresponsable qui laissait une fillette utiliser des armes dangereuses et mortelles et que c'était à l'opposé de ce qu'elle voulait.
Elle en eut la certitude quand Elyssa se présenta.
Même si le mot sur les autorités la fit un peu grincer des dents.

— Moi c'est May. Désolée de vous donner une si mauvaise première impression, ajouta-t-elle avec un discret sourire. Je peux participer aux frais pour la réparation, si vous voulez.

Elle n'aimait pas dépenser son argent pour si peu, mais elle avait des objectifs à tenir. Ne pas se la mettre à dos en faisait partie, même si elle finirait sûrement par la détester tôt ou tard. Elle devait en apprendre plus sur elle. Sur elle et... sur son mari. Et elle était prête à jouer n'importe quel rôle pour avoir un peu plus d'or dans les poches. Beaucoup plus d'or dans les poches, en vérité.
May se pencha vers la seule cliente présente qui semblait encore terrifiée.

— Vous allez bien ?

 
Voir le profil de l'utilisateur http://academie-opleid.forumactif.org/
Elyssa C. Sedan
Membre Inactif

avatar
Féminin Race : Change-forme (dragon terrestre)
Pouvoir : Transmission de poison
Métier/Activité : Herboriste
Date de naissance : 10/05/1994
Age : 23
Pays d'origine : Thanaliel
Ville actuelle : Maarnil
Arme(s) : Katana

MessageSujet: Re: N'enseigne pas n'importe quoi [Elyssa]   17.04.16 21:53

N'enseigne pas n'importe quoi
feat. Elyssa C. Sedan & Izzri'May

Parfois, la vie apportait des surprises. Il suffisait de savoir les accepter et s’adapter, même si ce n’était pas toujours pour le mieux. Elyssa, plus que personne, le savait bien. Pour survivre, elle était prête à beaucoup de sacrifices. Heureusement, une balle dans la vitrine était un événement mineur aux yeux de l’herboriste. Remplacer le tout coûterait de l’argent, bien sûr, mais les affaires allaient bien et Kolin avait également un revenu stable. Et puis, personne n’était blessé. Les accidents arrivaient.

Cela dit, la jeune femme ne pouvait s’empêcher de se demander ce qui avait poussé la demoiselle à sortir son pistolet en premier lieu. Un regard rapide à l’extérieur confirmait qu’elle n’était pas poursuivie, du moins dans l’immédiat. Enfin, ce n’était pas de ses affaires et Ely était prête à oublier l’incident.

« Moi c'est May. Désolée de vous donner une si mauvaise première impression, je peux participer aux frais pour la réparation, si vous voulez. »

La change-forme secoua de la tête. Bien que Nox soit d’avis différent, elle ne voyait pas la nécessité de charger une jeune fille qui devait avoir besoin de son argent pour vivre.

« Ne vous en faites pas pour ça, mais je ne refuserais pas un coup de main pour nettoyer le tout! »

Tandis que May se préoccupait de la cliente, Ely alla chercher un balai dans l’arrière-boutique afin de ramasser le verre brisé. La dernière chose qu’il faudrait serait que quelqu’un se coupe sur les débris. Lorsqu’elle revint, la cliente était partie et May était toujours là. S’approchant de la jeune fille, Elyssa lui tendit le  balai et expliqua :

« Il faut faire bien attention de ne pas laisser de morceaux de verre sur le sol, se serait facile de s’y blesser. »

Elle montra l’exemple en se mettant à la tâche, s’occupant de nettoyer les étagères. Tant de gaspillage, c’était dommage...

Gardant un œil sur May, elle engagea tout de même la conversation, ne voulant pas donner l’impression qu’il n’y avait que la boutique qui l’intéressait. Bien sûr, c’était sa seule activité, mais elle était fascinée par les voyageurs en général. Elle aimait entendre leur histoire, savoir d’où ils venaient et ce qu’ils avaient vécu. C’était comme vivre une aventure elle-même par extension.

« Alors, May, c’est ta première fois à Maarnil? Qu’est-ce qui t’amène ici? »

Elyssa allait et venait de l’arrière-boutique pour remplacer les pots cassés, mais elle portait attention à ce que May faisait. Elle lui semblait bien jeune pour voyager seule, mais peut-être avait-elle de la famille ici. Son histoire à elle devait être incroyable!

Code original by Frosty Blue de Never Utopia



~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
 
Voir le profil de l'utilisateur
Izzri'May
Marchande ambulante

avatar
Féminin Race : Demi-elfe / Doppelgänger
Pouvoir : Corps d'espionne
Métier/Activité : Marchande itinérante
Date de naissance : 08/07/1953
Age : 63
Pays d'origine : Siraën / Île de Manvie
Ville actuelle : Nulle part
Arme(s) : Deux pistolets à un coup

MessageSujet: Re: N'enseigne pas n'importe quoi [Elyssa]   25.04.16 11:35


N'enseigne pas n'importe quoi



Izzri'May / Elyssa

La femme qui se trouvait dans la boutique lui lança un regard noir pour seule réponse à sa question, avant de s'en aller à pas rapides. Bon, c'était signe qu'elle allait bien, déjà, même si elle lui en voudrait jusqu'à la fin de ses jours. Elle avait dû avoir une peur monstre en entendant la balle briser la vitre.

Elle prit le balai et commença à nettoyer le verre sur le sol en observant la jeune femme. La coïncidence qui l'avait amenée à casser précisément la vitrine de sa boutique était troublante. Un drôle de hasard, mais un hasard bienvenu. Ça lui évitait de chercher une façon compliquée de lui parler, et aussi de l'espionner discrètement pour mieux comprendre sa façon d'être.
Elle voulait savoir à quel niveau elle lui briserait le cœur, pour être honnête.

— Je suis marchande itinérante, alors je fais un peu le tour des villes et des villages pour vendre ce que j'ai trouvé.

May regarda le sol pour vérifier qu'elle n'avait laissé aucun bout de verre traîner autour d'elle, mais il semblait propre. Elle fut tenté de les ramasser à la main - après tout, ça ne faisait pas si mal et ça cicatriserait vite - mais il ne lui fallut pas longtemps pour décider que c'était une mauvaise idée. Elle décida plutôt de faire signe à Elyssa, dans l'arrière-boutique, pour qu'elle lui ramène de quoi ramasser.

— Je m'occupe aussi de transporter les marchandises de ceux qui veulent ou peuvent pas mettre les pieds loin de chez eux.

Tout le monde n'était pas aussi insouciant (et immortel) qu'elle, et certains artisans ou marchands préféraient faire appel à des caravanes pour exporter leur commerce dans les villes voisines ou dans les fermes isolées des plaines. Et c'était les seules marchandises pour lesquelles elle n'essayait pas de gonfler les prix : elle ne touchait rien dessus, de toute manière, à part l'argent qu'ils leurs donnaient avant qu'elle parte pour payer ses services.

— C'est votre familier ? demanda-t-elle en désignant le celmin d'un signe de tête.

Elle-même n'en avait pas. Elle se demandait quel effet ça faisait, d'être lié par l'esprit à un animal pour tout le reste de son existence. L'idée lui semblait dérangeante : elle allait vivre éternellement, et elle s'en sortait bien seule.

 
Voir le profil de l'utilisateur http://academie-opleid.forumactif.org/
Elyssa C. Sedan
Membre Inactif

avatar
Féminin Race : Change-forme (dragon terrestre)
Pouvoir : Transmission de poison
Métier/Activité : Herboriste
Date de naissance : 10/05/1994
Age : 23
Pays d'origine : Thanaliel
Ville actuelle : Maarnil
Arme(s) : Katana

MessageSujet: Re: N'enseigne pas n'importe quoi [Elyssa]   04.05.16 6:08

N'enseigne pas n'importe quoi
feat. Elyssa C. Sedan & Izzri'May

Ainsi, Izzri’May était marchande itinérante. Comme ce style de vie devait être excitant! Voyager et voir le monde, rencontrer toutes sortes de gens… ça expliquait en partie le pistolet. Le père d’Elyssa avait toujours dit que ce n’était pas prudent que de voyager sans armes. L’herboriste était impressionnée que la jeune femme se promène ainsi seule, du moins lui semblait-il. Elle n’était pas certaine qu’elle oserait quitter Maarnil et de voyager sans compagnie, ne serait-ce que par sécurité; elle n’avait pas vraiment besoin de compagnie puisqu’elle avait Nox était c’était suffisant.

« C'est votre familier ? »

Elyssa ramena un porte-poussière pour May et sourit en voyant qu’elle faisait référence à Nox. Il attirait beaucoup l’attention, mais ce n’était pas surprenant. Les celmins vivaient dans la Forêt Céleste, il était rare d’en voir ailleurs. Naïvement, elle avait cru qu’il était commun d’en avoir comme familier, mais sa rencontre avec Ren lui avait appris autrement.

« Oui, un celmin. Tu connais? »

Tendant la main vers Nox, celui-ci sauta du comptoir d’où il gardait l’échoppe en compagnie de son jumeau de verre et grimpa sur le bras de sa maîtresse.

« Il est inoffensif, contrairement à la croyance populaire. À moins de toucher à son sang ou aux fleurs dont il se nourrit, il n’est pas vraiment dangereux de le côtoyer. »

Elle le caressa doucement, sachant que la petite bête violette se ferait un plaisir de ronger le corps de Kolin d’un bout à l’autre, s’il le pouvait. Il était protecteur, mais il y avait bien peu qu’il puisse faire contre un autre utilisateur de poison.

« Et toi, as-tu un familier? »

Elyssa n’avait pas vu d’animal en compagnie de la voyageuse, mais cela ne voulait pas dire qu’elle n’en avait pas. Les familiers n’étaient pas nécessairement toujours avec leur moitié; elle et Nox étaient un cas particulier, et ils étaient rarement vus l’un sans l’autre.

Continuant distraitement de remplacer les produits abîmés, l’herboriste gardait un œil sur May, non pas par manque de confiance, mais par pure curiosité. Il y avait quelque chose qui l’intriguait chez elle et elle se dit que ce devait être parce qu’elle semblait bien jeune pour escorter des marchandises seule. N’avait-elle donc pas de compagnons?

« Es-tu seule, alors? Ne voyages-tu pas avec d’autres marchands ou des gardes? »

Code original by Frosty Blue de Never Utopia



~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
 
Voir le profil de l'utilisateur
Izzri'May
Marchande ambulante

avatar
Féminin Race : Demi-elfe / Doppelgänger
Pouvoir : Corps d'espionne
Métier/Activité : Marchande itinérante
Date de naissance : 08/07/1953
Age : 63
Pays d'origine : Siraën / Île de Manvie
Ville actuelle : Nulle part
Arme(s) : Deux pistolets à un coup

MessageSujet: Re: N'enseigne pas n'importe quoi [Elyssa]   06.05.16 14:18


N'enseigne pas n'importe quoi



Izzri'May / Elyssa

May récupéra le porte-poussière et frotta la sol pour le débarrasser du moindre éclat de verre. Dans le doute, elle posa sa main sur le sol et grimaça légèrement quand une petite pointe se planta dans sa paume. Elle jeta un oeil vers Elyssa et retira rapidement le bout de verre, essuyant la goutte de sang qui avait perlé. Inutile qu'elle commence à s'inquiéter qu'elle aille bien : ça se refermerait dans les dix minutes, de toute façon.
Et elle n'était pas sûre d'avoir très envie d'exposer sa nature de Dopel.

— Je connais, dit-elle,
j'en ai déjà croisé un il y a plusieurs années.

Son petit tour dans la Forêt Céleste n'était pas son meilleur souvenir et ellle n'y avait pas remis les pieds depuis. Elle se redressa pour s'approcher du petit écureuil violet qui se tenait sur le bras de sa maîtresse. Elle ne craignait pas le poison plus qu'autre chose mais elle hésita à le toucher. C'était un animal plus intelligent que la moyenne, non ? D'après ce qu'elle savait des familiers, sans doute. Être connecté en permanence à l'esprit d'une herboriste ne devait pas aider à rester naïf et stupide. Elle n'était pas sûr que toucher un familier sans son accord soit une bonne idée et elle n'avait pas envie qu'il la morde.

— J'en ai pas, non. Enfin j'en ai sûrement un quelque part qui attend de me rencontrer, mais je l'ai jamais croisé.

C'était bien comme ça que ça fonctionnait, non ? Liés depuis la naissance mais ils pouvaient ne jamais se rencontrer ? C'était surprenant pour elle qui était allée à des milliers d'endroits dans sa vie de ne pas encore avoir rencontré l'animal qui serait lié à elle. Peut-être qu'il n'était pas encore né... ou peut-être que le fait d'être une simple copie l'empêchait d'y avoir droit, aussi. Elle n'en savait rien.

— Je suis venue avec un petit groupe, mais la plupart du temps je voyage seule. Ca évite de tomber sur des personnes louches.

Comme elle-même, par exemple. L'idée de voyager avec la garde l'aurait presque fait rire : elle voyageait pour les éviter. Et elle devrait sûrement faire encore plus profil bas dans les prochains jours, peut-être quitter le pays. Elle décida qu'il était temps d'abord le sujet qui l'intéressait et qui l'avait amenée dans cette ville. Elle fit semblant de remarquer son alliance, tout en étant extrêmement attentive à sa réaction.

— Vous êtes mariée ?

 
Voir le profil de l'utilisateur http://academie-opleid.forumactif.org/
Elyssa C. Sedan
Membre Inactif

avatar
Féminin Race : Change-forme (dragon terrestre)
Pouvoir : Transmission de poison
Métier/Activité : Herboriste
Date de naissance : 10/05/1994
Age : 23
Pays d'origine : Thanaliel
Ville actuelle : Maarnil
Arme(s) : Katana

MessageSujet: Re: N'enseigne pas n'importe quoi [Elyssa]   09.05.16 0:24

N'enseigne pas n'importe quoi
feat. Elyssa C. Sedan & Izzri'May

« J'en ai pas, non. Enfin j'en ai sûrement un quelque part qui attend de me rencontrer, mais je l'ai jamais croisé. »

Elyssa hocha de la tête; c’était ainsi que Kolin lui avait expliqué le lien entre les familiers et leurs maîtres. Elle avait été chanceuse de trouver Nox lors de cette expédition, sans quoi une partie de son âme aurait été manquante le reste de sa vie sans qu’elle ne le sache. Qui sait si elle aurait eu une autre chance de le rencontrer?

Disparaissant à nouveau dans l’arrière-boutique, l’herboriste continua d’écouter Izzri’May tandis que celle-ci lui expliquait pourquoi elle voyageait ainsi. En effet, voyager seule évitait de faire de mauvaises rencontres, mais cela n’empêchait qu’il y avait des bêtes sauvages dangereuses de toutes sortes, hors des zones sécurisées. La voyageuse ne semblait pas trop inquiète, cependant, et Ely ne poussa pas le sujet.

Elle revint avec de petits pots intacts afin de récupérer le plus de plantes séchées possible sans contaminer le contenu.

« Vous êtes mariée? »

La question prit la jeune femme de court qui pausa une seconde, jetant un regard rapide à l’alliance qui lui semblait parfois davantage une entrave, avant de reprendre le nettoyage des étalages avec une minutie qu’elle n’avait pas eue quelques instants auparavant. Elle déposait au fur et à mesure les petits pots remplis et en gardait un en main dans lequel elle balayait les spécimens contaminés et les morceaux de verre dont elle disposerait plus tard, évitant le regard d’Izzri’May.

« Oui, depuis un an. »

Elle répondit brièvement, n’ayant pas envie de discuter de Kolin avec une étrangère, surtout considérant que celle-ci venait d’éclater sa vitrine. La boutique était son sanctuaire, l’endroit où elle n’était pas la femme de Kolin, mais la maîtresse des lieux. Elle n’avait pas à penser à leurs blessures intérieures respectives, elle n’avait pas à se sentir coupable pour ses violences nocturnes.

Son mariage était loin des contes de fées, des histoires racontées aux enfants. Elle n’était pas une jeune mariée rayonnante et amoureuse. Au contraire, si l’un faisait bien attention, l’on pouvait remarquer des cernes sous ses yeux profonds et une pâleur exceptionnelle à sa peau déjà blanche de nature. Rarement, le tissu de ses vêtements laissait entrevoir des meurtrissures lorsqu’Ely levait les bras, dévoilant les horreurs cachées de sa relation avec son mari.

Se tournant vers Izzri’May subitement, Elyssa lui offrit un de ses plus beaux sourires de vendeuse avant de proposer :

« Tiens, tu veux du thé? J’en ai de toutes sortes. Attends, je vous nous faire bouillir de l’eau, je reviens avec diverses saveurs! »

Puis, ramassant les pots, elle disparut à nouveau dans l’arrière-boutique. La jeune femme déposa ses pots de verre sur le comptoir et monta au deuxième faire bouillir de l’eau pour le thé. Quelques minutes plus tard, elle revint avec un plateau où une théière et deux tasses reposaient. Elle le déposa sur le comptoir de la boutique et fit signe à Izzri’May de la rejoindre. De sous le comptoir, elle sortit plusieurs pots de verre avec différentes plantes séchées.

« J’ai donc menthe, camomille, vanille et pêche, baies sauvages, pomme et cannelle, jasmin, rose, … »

Elle en énuméra une dizaine d’autres en pointant les pots correspondants, tous à bases de fruits, fleurs et autres plantes odorantes.

« Qu’aimerais-tu dans le tien? »

Elle regarda son interlocutrice avec attention, toujours avec le même sourire, inconsciente que son changement d'attitude brusque pouvait être surprenant.

Code original by Frosty Blue de Never Utopia



~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
 
Voir le profil de l'utilisateur
Izzri'May
Marchande ambulante

avatar
Féminin Race : Demi-elfe / Doppelgänger
Pouvoir : Corps d'espionne
Métier/Activité : Marchande itinérante
Date de naissance : 08/07/1953
Age : 63
Pays d'origine : Siraën / Île de Manvie
Ville actuelle : Nulle part
Arme(s) : Deux pistolets à un coup

MessageSujet: Re: N'enseigne pas n'importe quoi [Elyssa]   22.05.16 12:10


N'enseigne pas n'importe quoi



Izzri'May / Elyssa

Le moins qu'on puisse dire, c'est que sa réaction n'était pas celle d'une femme enamourée et débordante de sentiments. Du tout. Elle avait à peine regardé son alliance avant de se mettre à nettoyer avec ferveur. Vu ce que son "employeur" lui avait dit, ça n'avait rien de surprenant. Elle n'allait sûrement pas exposer devant une inconnue que son mari était un homme violent, mais elle n'avait pas fait d'effort pour cacher que cette alliance ne lui plaisait pas particulièrement. Dans un sens, May fut rassurée. Pas pour cette pauvre femme qui devait subir les sévices d'un mari dangereux et visiblement psychopathe, mais pour l'avenir. L'oncle de la jeune femme ne lui avait pas menti, finalement. Même si elle risquait de mal le prendre au début, elle serait sûrement soulagée de sa mort.
Soulagée et libre. Libre, c'était très important.

Du point de vue d'Izzri'May, la liberté était équivalente à la survie, vu qu'elle était incapable de mourir. Elle avait réécrit sa propre définition de la vie, et ça n'impliquait qu'une seule chose : faire ce qui lui plaisait et, surtout, aller où elle voulait quand elle voulait. Donc, actuellement, alors qu'elle parlait tranquillement à la femme dont elle allait tuer le mari d'une balle dans la tête (probablement), elle songeait aux possibles conséquences. Si elle l'aimait un peu, ce qui semblait peu probable, elle serait triste quelques temps. Mais les cernes sous ses yeux et l'absence de joie dans son regard quand elle avait répondu à sa question étaient très clairs sur le fait que cette tristesse ne durerait pas longtemps. D'un point de vue strictement personnel, elle était donc sur le point de lui sauver la vie.
Pour de l'or plus que par altruisme, certes, mais quand même.

Le changement de sujet était assez brutal pour la sortir totalement de ses considérations de futur assassin. Elle était...soudainement de bonne humeur et pleine d'énergie. Izzri'May fronça les sourcils pendant que son interlocutrice disparaissait dans la pièce voisine. Est-ce que c'était... un genre de défense ? Parler de son mari l'avait peut-être blessée. Ça ne lui coûtait rien de jouer le jeu. Tant qu'Elyssa était en ville, elle n'avait rien de spécial à faire à Maarnil, de toute façon. Elle devait attendre que son gentil oncle vienne la chercher.

— Euh... myrtille ?

Bon, ce n'était pas si facile de s'habituer à son brutal changement d'attitude. Est-ce que ça lui arrivait souvent ? May avait envie de la mitrailler de question, peut-être même de ramener discrètement le sujet de sa vie privée pour en apprendre plus sur les habitudes de son mari, mais elle avait peur de la braquer si elle en parlait trop directement. Elle n'avait techniquement aucun besoin de rencontrer ou de se lier avec la jeune femme, c'était même une assez mauvaise idée considérant que son employeur lui avait bien expliqué que ni lui ni sa nièce ne devaient être liés au meurtre. Mais elle était curieuse et elle voulait en savoir plus. Elle n'avait malheureusement aucun bleu ou aucun cicatrice à exhiber "involontairement" pour lui faire croire qu'elles partageaient la même situation et la pousser à parler d'elle-même.
En dehors de la blessure au milieu de son ventre qui lui avait été moyennement fatale, évidemment.

 
Voir le profil de l'utilisateur http://academie-opleid.forumactif.org/
Elyssa C. Sedan
Membre Inactif

avatar
Féminin Race : Change-forme (dragon terrestre)
Pouvoir : Transmission de poison
Métier/Activité : Herboriste
Date de naissance : 10/05/1994
Age : 23
Pays d'origine : Thanaliel
Ville actuelle : Maarnil
Arme(s) : Katana

MessageSujet: Re: N'enseigne pas n'importe quoi [Elyssa]   28.05.16 22:17

N'enseigne pas n'importe quoi
feat. Elyssa C. Sedan & Izzri'May

Il arrivait à Elyssa de vivre dans le déni, de prétendre que tout allait bien et que sa situation n’avait rien d’extraordinaire. Les parents mouraient avant les enfants, c’était naturel. Une femme se mariait avec un homme, rien de spécial. Un ami de la famille prenait soin de la seule survivante, encore tout à fait normal. Et lorsqu’elle se contait ces mensonges, il lui semblait que sa vie était supportable. Que le prix à payer pour une vie prospère, sans ennuis, était endurable. Que les violences de Kolin n’étaient que la manifestation de son mal être et qu’elle l’adoucirait avec le temps.

La vérité était qu’il semblait empirer de semaine en semaine. Elle le sentait lui glisser entre les doigts. L’homme qui avait été son mentor était, lui aussi, mort. Il ne restait que son enveloppe charnelle possédée par un démon froid, calculateur, cruel.

Tout ce qui restait à la jeune femme, c’était cette boutique. Avec la présence de Nox, c’était la seule chose qui l’empêchait de sombrer. Elle s’y consacrait donc entièrement, sa raison de vivre. Cependant, elle devait assumer le rôle d’herboriste enjouée, mais compatissante, afin de ne pas faire fuir la clientèle. Lorsqu’elle sentait son masque tomber, elle renforçait le jeu de façon inattendue. Puisqu’il était rare que les clients restent bien longtemps, peu s’en rendaient compte. Ils ne voyaient qu’une jeune femme dévouée à son commerce et son art, ce qui n’était rien d’étrange.

Ce qui était hors du commun, c’était d’avoir une balle qui venait fracasser la vitrine d’une boutique à Maarnil. Et la jeune fille qui portait cette arme. Elle semblait lui porter beaucoup d’attention et Elyssa mit cela sur le compte de la culpabilité d’avoir détruit sa vitrine. C’était un accident, c’était du passé, déjà tout oublié. Quelqu’un viendrait poser des planches dès cet après-midi et le tout serait remplacé en quelques jours. Il y avait avantage à habituer une ville dont la spécialité était le travail du verre.

« Euh... myrtille? »

Ely versa deux tasses d’eau chaude et déposa dans chacune un petit sachet d’herbes séchées. Elle en tendit une à Izzri’May et sourit.

« C’est mon préféré aussi! Sucre ou lait? »

Un petit pot de sucre et un autre de lait étaient placés sur le plateau qu’elle avait apporté. L’herboriste ajouta elle-même une cuillère de sucre; elle aimait tout ce qui était sucré.

« Tu sais, si tu n’as pas d’endroit où rester, je pourrais te louer une chambre. Nous avons un appartement au-dessus de la boutique. Je comprendrais si tu préfères l’auberge, cependant. Je te l’offre en toute amitié! »

C’était une offre inattendue. Elle-même n’avait pas vraiment songé à tout cela, mais ça lui semblait naturel. Après tout, c’était une jeune fille, bien que capable, dans une ville étrangère, et aucune jeune fille ne devrait dormir seule dans une auberge.

« Sinon, comment est-ce, de voyager? Tu dois faire la rencontre de tellement de gens intéressants! »

Bien que poussée par une curiosité sincère, Ely sentait qu’Izzri’May n’était peut-être pas tout à fait à l’aise par sa familiarité soudaine. Peut-être qu’en apprenant à se connaître, elles pourraient même devenir amies. Ce serait bien, d’avoir au moins une amie….

Code original by Frosty Blue de Never Utopia



~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
 
Voir le profil de l'utilisateur
Izzri'May
Marchande ambulante

avatar
Féminin Race : Demi-elfe / Doppelgänger
Pouvoir : Corps d'espionne
Métier/Activité : Marchande itinérante
Date de naissance : 08/07/1953
Age : 63
Pays d'origine : Siraën / Île de Manvie
Ville actuelle : Nulle part
Arme(s) : Deux pistolets à un coup

MessageSujet: Re: N'enseigne pas n'importe quoi [Elyssa]   18.06.16 15:33


N'enseigne pas n'importe quoi



Izzri'May / Elyssa

Cette fille était fascinante. Si elle n'avait pas été là pour assassiner son mari sur commande, elle aurait été ravie de discuter avec elle ou peut-être même de s'en faire un amie - pour peu qu'elle connaisse la définition de l'amitié. Mais là, elle faisait systématiquement attention à ses mots pour ne pas laisser échapper qu'elle en savait bien plus sur elle qu'elle ne le laissait croire. Elle connaissait son adresse, son mari, une partie de ses problèmes. Ce n'était pas un bon point de départ pour une amitié.

— Un peu de sucre, s'il te plait.

Elyssa lui proposa une chambre et May interrompit son geste, reposant la tasse qu'elle s'apprêtait à entamer. Elle aurait pu accepter, ce n'était pas tous les jours qu'on lui faisait une offre pareille. C'était tellement gentil et désintéressé que ça en devenait perturbant. Mais elle ne pouvait pas accepter. Déjà, elle n'aurait pas dû être là, à discuter tranquillement avec la femme de sa cible, parce qu'elles étaient censée ne pas se rencontrer. Ne pas pouvoir faire le lien. Débarquer en cassant sa vitrine par accident, ça passait encore, la seule personne qui les avait vues s'était enfuie en panique.
Dormir au-dessus de sa boutique, c'était clairement trop de proximité pour que le meurtre de son mari ne l'éclabousse pas un peu au passage si elle se faisait attraper.

— Je suis désolée, je peux pas accepter. J'ai... des affaires qui m'emmènent en ville et ça inclut un logement, donc j'ai déjà un endroit où dormir.

C'était un mensonge, elle irait sûrement se payer une chambre à l'auberge, mais c'était mieux pour elle. Elle allait déjà perdre son mari, même si c'était un enfoiré de première, elle n'avait pas besoin qu'on l'accuse d'être complice de son meurtre. May lui sourit d'un air désolé avant de prendre une gorgée e thé, sans se soucier du fait qu'il était encore brûlant.

— Oh tu sais, je rencontre surtout des marchands. On est pas si nombreux que ça à se déplacer à pieds d'un endroit à l'autre, depuis qu'il y a des dragons qui transportent les voyageurs. Je vois beaucoup de paysages, par contre. L'océan est toujours aussi magnifique...

Son regard brilla de nostalgie pendant quelques instants. Elle avait passé sa vie sur un bateau, au point d'en avoir le mal de terre en reposant les pieds sur un sol stable. La mer avait toujours cet attrait infaillible sur elle, une envie folle d'y retourner pour ne jamais la quitter. Mais la marine impériale la connaissait trop bien et elle n'était pas prête à remonter à bord d'un navire pirate, tant la brûlure du passé était encore vive.
Elle secoua la tête pour chasser ces idées et reprit une gorgée de thé.

— Je suis même presque sûre que tu rencontres plus de monde que moi avec tous tes clients.

 
Voir le profil de l'utilisateur http://academie-opleid.forumactif.org/
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: N'enseigne pas n'importe quoi [Elyssa]   

 
;
N'enseigne pas n'importe quoi [Elyssa]
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Je ferais n'importe quoi pour toi. [Kyoko]
» Parce que l'amour vous fait faire n'importe quoi... [PV : Andrew Clensen / Alistair M. Fitzbern]
» Un brin de n'importe quoi ?
» [Terminé] Pour un flirt, avec toi, je ferais n'importe quoi ! [LILY & WILLIAM]
» cause de divorce

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nitzihell :: Flood { Fuyez, pauvres fous :: Rps abandonnés-