Venez participer à la mini-intrigue dans le manoir du Seigneur des Balverines. Moins de 150 mots par post pour des rps ultra-rapides !
 

AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 

 Comme du bétail. (Commencement du rp avec Aaren mais, libre pour tous)

Azzarin KA. Xkubetta
Membre Inactif

avatar
Masculin Race : Humain
Pouvoir : Ténèbres/ Concentration des énergies
Métier/Activité : Pirate/ contrebandier/ marchand d'esclaves
Date de naissance : 06/09/1981
Age : 36
Pays d'origine : Zalefan
Arme(s) : Fusil à multiple barilet et une épée à trois lames

MessageSujet: Comme du bétail. (Commencement du rp avec Aaren mais, libre pour tous)   30.04.16 11:43

Au large des étendues, la mer à perte de vue.
Ici,sur cette épave, et tu es en cage.
Unutile, fuir te serai futile.

Une grotte dans un recoin de cette partie de Zalefan le Hellion jète l'ancre, les cales remplies d'esclaves, et leurs larmes qui s'écoulent. Haa doux nectar que ces dernières sont pour le capitaine de ce navire.

Un navire qui baigne dans la plus pure des noirceur comme si ce dernier était prit dans la tourmente des ténèbres. Un voile noir entourant le navire munit d'un énorme canon dont on peut aussi deviner une belle habitation derrière.

Iic, sur le Hellion tout est mit en oeuvre afin de sillonner sans cesses les mers et les étendues d'eaux à pertes de vue. Un bâteau qui laisse deviner la force ainsi que les richesses. Celà fait maintenant un petit moment que l'ont parle de ce navire entouré d'ombres comme si ce dernier est enveloppé d'une matière noire.

Une fois qu'on le voit... On peut reconnaître le drapeau qui orne ce magnifique bâtiment. Une tête de loup noire détenant une crinière comme le lion sur fond pourpre. D'où le nom de l'équipage. Les loups pourpres. A la tête de ces hommes, Un être qui paraît chétif. Une chevelure hirsute argentée qui flotte en bataille au grès des vents.

L'oeil du capitaine qui laisse entrevoir aisément le regard malsain de l'homme et ce sourire. Le sourire bien étriqué tel les mauvais saltimbanque qui vous sourient comme des psychopates avant de vous ouvrir la gorge et faire pendre votre langue afin de vous offrir une belle cravate.

Non, rien n'est bon sur ce navire... Tout ce qui peut l'être, ce sont les fortunes amassées ainsi que les esclaves que l'ont parque comme du bétail. Les hommes du Hellion s'affairent à faire descendres les esclaves dans une de ces nombreuses grottes dans cette partie de Zalefan. Grottes aménagées afin d'en faire des prisons.

(Voir le marin des mers de chine pour référence des grottes aménagées).

Les esclaves, hommes, femmes, enfants. Tout y passe, des plus jeunes au moins jeunes. Les esclaves sont remontés des cales battus et martyrisés afin qu'ils obeissent. Tout est bon pour attendrir la viande comme l'on dit ici. Bâtons, fouets, poings, pieds. Les femmes supplient pour leurs enfants mais rien n'y fait.

Une femme allant jusqu'à même implorer le capitaine s'agenouillant face à lui demandant la pitié pour son fils de huit ans. Alors qu'un membre de l'équipage allait se saisir de la femme afin qu'elle n'importune pas Azzarin, Azzarin lève la main comme pour dire, laisse.

La voix d'Azzarin se fait entendre. "Où se trouve votre fils gente dame ?"
La femme désigne l'endroit où ce dernier se situe. "Votre faiblesse est là, laissez-moi règler votre souci." Un signe de tête aux hommes et deux d'entre-eux se saisissent de l'enfant et lui mettent une corde au cou. "Balancez-moi cette merde !" Et oui Azzarin n'est pas très jouasse...

Evidemment, la femme hurle car son fils va mourir pendu, enfin pendu, sûrement la nuque broyée à cause du choc et si pas, son corps va lamentablement échouer sur les rochers tranchants des récifs et voir quel effèt ça fait de voler et de s'écraser comme une merde.

Mais, le sadisme ne s'arrète pas là, Ho non loin de là. La corde est longue et Azzarin crie à la femme "COUREZ? SAISISSEZ CETTE CORDE POUR SAUVER LA VIE DE VOTRE FILS !" Evidemment, tentative désespérée pour la mère, elle se saisit de la corde mais ses mains brûlent à cause du frottement avec le poids du fils qui chute. Et en prime du coup, celà a fait un choc et sûrement que la femme vient de briser la nuque de son gamin. Azzarin sourit, un sourire malsain.

Le poid entraîne la femme qui tient bon la corde et elle glisse le long du plancher jusqu'à ce qu'un homme de l'équipage après un signe d'Azzarin vienne se saisir de la femme qui lache la corde. "NOOOOON MON FILS NOOOON" La femme est emennée et les regards des autres esclaves est horrifiés par ce qu'ils viennent d'assister. et le tout suit le chemin comme de braves moutons direction les cellules.

Jusqu'ici, tout semble se passer pour le meilleur des mondes. Y'a même un peu de soleil pour chauffer la cuirasse du corps qu'es la peau.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
 
Voir le profil de l'utilisateur
Masculin Race : Croque-mitaine
Pouvoir : Pacte de la Mort
Métier/Activité : Noble/Corsaire
Date de naissance : 16/08/1996
Age : 21
Pays d'origine : Thanaliel

MessageSujet: Re: Comme du bétail. (Commencement du rp avec Aaren mais, libre pour tous)   01.05.16 13:20

La brise était en train de caresser mon visage, tout doucement alors que ces quelques gouttes venaient s'écraser sur mon visage. L'océan à perte de vue, le bruit des vague ce fracassant doucement contre la coque du navire, et moi, seul être vivant comme toujours sur mon navire, et pourtant je n'avais pas besoin de toucher à la barre. Je savais pertinemment que j'allais dans la bonne direction, celle de Zalefan, pourquoi je ne sais plus, j'avais reçu une lettre me demandant d'enquêter sur l'esclavage, en effet, je ne sais plus pour quel raison, mais je devais savoir ce qui pousse les gens à vendre d'autre être humain, à s’amuser avec eux, les torturer et leur faire subir toute les misères du monde, leur faire croire que leur vie est bien puis finalement les confronté à la dure réalité de la vie.

Qui moi ? Je ne torture pas les gens, en tout cas pas physiquement, uniquement mentalement, je les détruit afin qu'il se suicide et qu'ils se soumettent à mon service tout simplement. De quoi je parle ? Ah vous n'êtes donc pas au courant. C'est triste. Vous voulez des indices ? Attention un mort par indice ! Vous n'en voulez pas finalement, vous êtes vraiment pas marrant. Bref, vous voulez connaître mon secret ? Un bruit fît bouger mes oreilles, comme un souffle de vent, alors que le ciel était entièrement bleu, puis soudain ce fut le drame ! Non je rigole juste un léger «  Capitaine » résonna dans mon crâne. «  Bordel, les gars ! Je vous ai déjà dit de ne pas me passe au travers ! C'est super désagréable ! » Et oui, je suis le capitaine d'une équipage Fantôme, un équipage que même les chasseur de fantôme ne pourrait vaincre. L'avantage d'un équipage de la sorte, c'est que ça ne prend pas de place. C'est discret ! Le seul défaut c'est que parfois dans les pièces ou ils sont tous, il fait un peu froid.

Les sombres eaux marines entourant Zalefan commençaient à se précisé, il allait être temps de descendre à l'aventure dans les tréfonds marin, en effet, Zalefan étant une ville sous marine, mieux vaut savoir nager. Qui suis-je au fait ? Un corsaire, enfin un pirate serait plus approprié, j'aime prendre les richesses, et faire des carnages, je ne suis pas méchant, je suis juste quelqu'un qui cherche à se distraire.

La voile noir se replia, cachant la tête d'humain à moitié décomposé tenant un Sabre dans sa mâchoire dépourvu de quelques dents, en effet ceci, comme vous l'aurez deviné, est le Pavillon du Godess Revenge, mon Galion, car oui, je suis riche donc je vous emmerde et j'ai un Galion. Bon, on retient son souffle, on souris. Un regard vers la sombre et morose mer. Pourquoi es-ce que je fais ça déjà ? Je ne sais même plus, sûrement pour le fun. « Un, deux trois ! » Et je plonge, l'eau et froide, je n'ai pas pris ma respiration, je suis dans la merde, j'ai déjà plus de souffle, je sens l'air entrer dans mes poumons, c'est déjà la fin pour moi ? Quel vie de merde j'ai eu, je me noie tout doucement, regardant la faible lumière se reflétant à la surface de l'eau. Mes yeux se ferme, et je coule dans les abysse, personne ne retrouvera jamais mon corps, je suis seul …

Non je déconne je suis immortel ! Reprenant tranquillement ma nage, j'arrive enfin à Abyssa, ma destination, voyant un passant dans la rue, je m'approchais tout doucement de lui, avant de le plaquer violemment contre le mur. «  Dis moi, ou ce trouve la crypte de ces petites fiottes d'esclavagistes ? » Pour toute réponse, il m'envoya un pain dans la tronche, un sourire s'afficha sur mon visage, mon regard croisa le sien, qui soudain s'empli de terreur. Un rire diabolique, s'échappa de ma gorge, sérieusement mec, tu es costaud, et ta phobie c'est … les ficroks … Bref, je lui tendais un petit couteau, le regardant, son visage décomposé me donnais un doux sentiment de plaisir intense, puis il fit lui même un magnifique geste, éclaboussant ma tête de sang, il venait de se trancher la gorge. Quelques instant plus tard, le même homme me conduisait jusqu'à l'enclave des esclaves, à quelques point prêt qu'il ne pouvait plus parler et qu'il était mort. Je regardais autour de moi puis un sourire s'étira sur mon visage , m'approchant des esclavagistes en souriant.

- Bien le bonjour bande d'enfoiré de merde à l'haleine De Nundu avarié. Je tiens à dire que vous n'avez pas de couille et surtout Allez vous faire foutre, vendre des humains c'est pas bien, sur ce je vais vous ignorer et vous observer !
 
Voir le profil de l'utilisateur
Azzarin KA. Xkubetta
Membre Inactif

avatar
Masculin Race : Humain
Pouvoir : Ténèbres/ Concentration des énergies
Métier/Activité : Pirate/ contrebandier/ marchand d'esclaves
Date de naissance : 06/09/1981
Age : 36
Pays d'origine : Zalefan
Arme(s) : Fusil à multiple barilet et une épée à trois lames

MessageSujet: Re: Comme du bétail. (Commencement du rp avec Aaren mais, libre pour tous)   01.05.16 17:11

Non mais ho il se prend pour qui lui ? L'équipage qui jète un oeil sur ce type... Qu'est-ce qu'il veut ? Les hommes sont déjà pret à bondir. Mais lorsqu'il dit qu'il ne fera qu'observer, Azzarin le pointe déjà de son gun.

" Je crois qu'il y en a certain qui ne savent pas vivres d'avantage. "


Des esclaves voient déjà un sauveur mais non... Hélas pour eux ^^ Ils suivent le chemin sous les coups de fouets et on entend déja les cages se refermer dans les grottes.

Le flingue d'Azzarin commence déjà à se gonfler de flux ténébreux pret à décocher une balle. " Dit moi qu'est ce qui m'empecherait de te flinguer fouineur de merde ? "

Le temps commence déjà à se gâcher, les sombres nuages s'avancent vers le haut de leur tête rendant l'atmosphère plus sombre encore. "Tu feras un bon esclave pour les arènes de combats."

Les ombres commencent déja à se nuancer devenant une brume diforme autour de l'être. "Peut-être devrais-je t'apprendre ce qu'est le respect !"

Let's rock !

Quel va être l'issue de cette rencontre entre les deux capitaines ?

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
 
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Comme du bétail. (Commencement du rp avec Aaren mais, libre pour tous)   

 
;
Comme du bétail. (Commencement du rp avec Aaren mais, libre pour tous)
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [FB]Certain vont à Lunveel pour faire la fête...moi j'y vais pour te faire cracher tes dents
» Sombre Futur [6/6]
» La Grande Marée Qui Surbmergera Le Monde! (Résultat Des Sondages #1) [Avec de jolies images pour Tar... Car sinon il comprend rien...]
» Airbrush, spray gun, pourquoi, comment ?
» CM Punk: sa meilleure promo

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nitzihell :: Flood { Fuyez, pauvres fous :: Rps abandonnés-